Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mars 2022

Nous n’avons plus de leçons à donner au monde.

La France avait la prétention de vouloir imposer ses droits de l’homme au monde entier. Ces droits sacrés qui contenaient le sens même de la liberté ,de la fraternité et de l’égalité .

Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France avait la prétention de vouloir imposer ses droits de l’homme au monde entier. Ces droits sacrés qui contenaient le sens même de la liberté , de la fraternité et de l’égalité . Les révolutionnaires avaient joliment couché tout ça d’une plume délicate mais , malheureusement sur un palimpseste issu d'une brebis galeuse.

Toutes nos valeurs imposées au monde entier étaient même mortes dans l'œuf tant la révolution ne changea pas le sort des pauvres et des indigents. La seconde révolution, celle de 1848 mettra définitivement un terme à cette gabegie organisée , à ce mensonge , à cette duplicité.

La traite des noirs pour s’enrichir du continent américain qui devenait le nouvel eldorado acheva nos droits de l’homme à jamais . Nous n’avions plus de leçon à donner au monde. Voltaire , Rousseau , Montesquieu pour ne citer que quelques uns dénonceront ce leurre sans ambage.

Nous vivons actuellement ce désenchantement permanent un cran plus haut , ( spirale de Haley ) puisque la captation de l’argent du marché collectif ( du travail )  par l’oligarchie patronale et politique détruit l’école , les services publics , l’hôpital.

Le constat est accablant , la vérité est connue. Le religieux a travers l’Islam notamment tente de s’imposer à nouveau mais peine perdu tant l'islam avec son sacré rigidifié dans le dogmatisme et le formalisme wahhabite est le frère en miroir de notre Occident au sacré dilué dans le relativisme et le désenchantement généralisé . L'extrême droite tente aussi son " dernier ballon " sachant que l’histoire parle aussi contre elle. 

Ces deux tyrannies n’ont donc aucune chance  puisque leur projet est éculé , stupide , morbide.On ne construit rien de solide à partir du mensonge ,de la barbarie , de la torture, des monopoles.

Savoir c’est déjà agir.

Le temps est un enfant qui pousse des pions disait déjà Héraclite avec raison et , si Empedocle se jete dans le volcan , ( même s’il savait qu’il n’était pas un dieu , c’est pour fuir ce peuple devenu complètement aveugle et fou , la légende des sandalettes n'est justement qu'une légende de plus ) Dorénavant , l’enfant de cette sagesse ancienne  joue avec des allumettes assis sur un tas de foin.

Il n’est de richesse que d’hommes est un “ mantra “ totalement faux sachant que Le philosophe Jean Bodin, auteur de cette pensée, était aussi le théoricien précurseur du mercantilisme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida