Interpréter la dépression planétaire

Mais pour l'actuelle guerre qu'a déclenchée ce Covid-19, toute l'humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu.

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

             

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Quand une guerre mondiale se déclenche, tout le monde en saisit les causes. Dans le cas de cette espèce de brasier, même les pays et les peuples qui n’y sont pas impliqués, sont directement touchés par les sinistres drames d’une telle conflagration.

    L’unanimité liée à ces causes est sans appel.

    Mais pour l’actuelle guerre qu’a déclenchée ce Covid-19, toute l’humanité est totalement enchevêtrée quant aux causes de cette guerre de gamète toujours inconnu. Pour tout résumer juste en quelques mots – car on pourrait bien en rapporter beaucoup plus – deux théories, l’une contrarie l’autre : 1- l’origine du coronavirus revient à la nature, rien qu’à la nature. 2- Ce sont des humains qui l’ont crée et sans qu’ils le veuillent, leur  créature leur a échappée. Pour la première hypothèse on nous dira qu’il n’y a rien d’ahurissant, la nature crée et  créera tout le temps des virus. L’homme est bien forcé de les combattre et de ce fait d’y vivre avec. Quant à la deuxième conception on relève  l’aspect juste casuel bien que mortel pour toute l’humanité. Or, il se trouve qu’une troisième théorie, non moins puissante sauf qu’elle n’est pas ‘’certifiée’’…dirions-nous !

     Là, devons – nous nous y arrêter ! Et pour cause !

     Reconnaissons- qu’elle a parcouru les réseaux sociaux avec presque la même vitesse que le redoutable virus. Oui, c’est bien d’elle qu’il s’agit : la fameuse théorie « complotiste ». Elle souligne, nous le savons, que le virus a été volontairement créé, volontairement propagé, pour un objectif jamais imaginé, tuer, tuer, tuer  volontairement les humains. Et pourquoi ? Parce que nous sommes trop nombreux sur terre. Et en quoi ces sataniques en sont – ils  touchés ? On nous l’explique avec d’autres interminables théories à ne pas pouvoir les contingenter. Nous voilà donc devant une réalité qui s’associe à une vérité. La réalité nous fait vivre des contaminations avec ici et là, plus ou moins des décès causés justement par un virus qui est une réalité. Mais là encore nous n’avons pas seulement des théories, mais aussi des discours de complot. Y-a-t-il une quelconque différence ? Oui, et elle est  si révélatrice. En effet, nous recevons une théorie « comploxiste » avec des discours « complotiste ».

      Des discours au pluriel, et une théorie au singulier.

      Nous avons l’interprétation de l’islamiste, du catholitiste, du ‘’judaitiste’’, et celle de la personne se disant neutre.

      Contentons-nous pour la chronique d’aujourd’hui de l’explication du premier.

        L’islamiste m’explique, dans un échange téléphonique que le but est de ne pas voir les croyants (musulmans) dans leurs mosquées prier Allah et révérer le prophète. Ils  détestent voir (nos) mosquées ouvertes à nos cœurs communicant avec  Dieu pour l’amour et la paix divins.. C’est parce qu’eux ont les cœurs fermés à cet amour. Qui sont eux ? Tous ! Ceux-là qui n’ont pas cette quiétude en allant prier dans une mosquée…l’accusé ici c’est le non-musulman. Et la victime c’est le musulman. Pour l’islamiste, Coronavirus est un complot contre     l’islam. Cette  exigüité ne  manque pas  d’évocations ou coraniques, ou prophétiques ou plus encore dans un nombre impressionnant  de propos se référant inexactement à de grands et éminents oulémas  musulmans. Quelle atteinte au majestueux patrimoine culturel, philosophique, sophiste, scientifique et technologique musulman des temps des Abbassides en Orient et des Andalous en Occident. Même le  prophète de l’islam s’il était ressuscité par un quelconque épiphénomène serait suffoqué par cette étroitesse d’esprit. Quant aux éminents philosophes, d’Al-Kindi à Averroès, ces ascendants philosophiques de tous les Descartes, ils ne sauront pas reconnaitre cet islam dont toutes les appositions - quelques soient leurs degrés d’abrogation- ne lui conviendraient point.  

                                                      Mustapha  Kholal

              

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.