Grève des professionnels de l'urgence sociale

La Coordination Nationale des Professionnels de l'Urgence Sociale a lancé un appel à la grève le mardi 27 mars, pour dénoncer le non-respect de la loi par l'Etat, en matière d'hébergement et de logement!

La Coordination Nationale des Professionnels de l'Urgence Sociale a lancé un appel à la grève le mardi 27 mars, pour dénoncer le non-respect de la loi par l'Etat, en matière d'hébergement et de logement!

Bien que soit inscrit dans le Code de l'Action Sociale et des Familles  :

" Toute personne sans abri, en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence " Art. L 345-2-3

 

"Toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y bénéficier d'un accompagnement personnalisé , et y demeurer , dès lors qu'elle le souhaite, jusqu'à ce qu'une orientation lui soit proposée"  Art. L-345-2-3

 

Bien que le Conseil d'Etat, dans sa décision rendue le 10 Février2012, ait reconnu le droit à l'hébergement comme une liberté fondamentale, l'Etat s'évertue à piétiner la Loi, de façon inacceptable et contre-productive en termes de dépenses publiques.

Des centaines de personnes ont déjà commencé à être jetées à la rue. Des milliers les y rejoindront dès la fin du mois de mars, partout en France, condamnées à recommencer fatalement le cycle infernal de la recherche d'un hébergement ou d'un logement. Ces remises à la rue sont hors la loi!

 

Nous refusons la fermeture des centres d'hébergements ouverts pendant l'hiver!

Parce que ces remises à la rue nous rendent impossible l'exécution des missions qui nous ont été confiées (mises à l'abri, prendre soin, accompagnement social, ...)

Parce que nous ne nous tairons jamais pour ne pas être les complices silencieux du mépris de l'Etat face aux drits des personnes :

LES PROFESSIONNELS DE L'URGENCE SOCIALE

APPELLENT A LA GREVE

LE MARDI 27 MARS 2012

A LYON : RASSEMBLEMENT  A 15 H.00 PLACE CARNOT

 

 

L'Etat a l'obligation d'adapter les moyens aux besoins qui explosent en ces temps de crise.. La Cour des Comptes, ainsi que le dernier rapport parlementaire sur le sujet, le soulignent à juste titre.

Nous n'accepterons jamais d'abandonner sur le pavé des hommes, des femmes et des enfants dont on bafoue une liberté fondamentale !

Nous interpellons publiquement les citoyens, les élus, les candidats à l'élection présidentielle sur les enjeux ayant trait aux fondements du Pacte Républicain de notre Pays.

Merci de diffuser cette annonce dans vos réseaux.

(Baptiste Menghin 06.88.48.39.24 / Maud Bigot 06.18.92.41.08)

Rejoignez-nous pour ces manifestations prévues un peu partout en France , que vous soyez professionnels de l'urgence sociale, bénévoles, ou simplement citoyens révoltés par la désinvolture de l"Etat ....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.