Invitez les tigres chez vous!

« Si on aime les histoires, les romans d’aventure, les fables philosophiques, si on aime Borges et Flaubert, on peut venir sans crainte dans mon univers », déclare Jean-Marie Blas de Roblès.

« Si on aime les histoires, les romans d’aventure, les fables philosophiques, si on aime Borges et Flaubert, on peut venir sans crainte dans mon univers », déclare Jean-Marie Blas de Roblès.
Jean_Marie_Blas_de_Robles2.jpg

Là où les tigres sont chez eux (éd. Zulma) emporte le lecteur dans une jungle d’histoires extravagantes qui bouscule et réjouit l’imagination. Ce roman de Jean-Marie Blas de Roblès, globe-trotter et polyglotte, spécialiste d’archéologie sous-marine et habitué des déserts africains, était un des événements de cette rentrée littéraire. Plébiscité par la critique et les lecteurs, il a reçu le Prix Médicis, le Prix du roman Fnac, le Prix du jury Jean Giono, et a figuré dans la dernière sélection du Goncourt. Un livre idéal* pour les soirées d’hiver tant il régale et apaise les méninges.
.
« Ce livre est né de ma rencontre avec la figure d’Athanase Kircher dont la vraie vie m’a fasciné, raconte l’écrivain voyageur. Il était considéré comme le plus grand savant de son temps - il était par exemple persuadé d’avoir décrypté les hiéroglyphes - alors qu’il s’est trompé sur absolument tout. Avec lui, je pouvais construire une figure littéraire proche de Don Quichotte.»
.
Eléazard von Wogau, français, obscur écrivain et vague correspondant de presse dans une ville fantôme du Nordeste brésilien reçoit un jour le manuscrit de la folle vie d’Athanase Kircher et mène une sorte d’enquête qui ne sera pas sans incidence sur sa propre vie, comme si les deux univers se combinaient, se répondaient, s’entremêlaient dans un joyeux chaos baroque :

« En m’intéressant à Athanase Kircher, reprend l’auteur, j’ai redécouvert le 17e siècle et tous les événements qui ont alors métamorphosé la société. Il m’est apparu comme un effet miroir avec notre siècle. L’univers de Kircher se répercute dans le temps à travers tous les personnages. »
.
La forêt d’histoires qui s’ouvre avec les nombreux personnages de Là où les tigres sont chez eux joue d’une démesure autant réjouissante que vertigineuse. Plonger dans cette lecture transporte dans la délectation et le bonheur des mots. Pari réussi pour son auteur qui conclut :

« Je raconte des histoires. J’aimerais qu’elles fassent voyager, qu’elles ouvrent des portes, qu’elles interrogent.»

.

L___o___les_tigres.jpg

*Un petit bémol : la typo utilisée par Zulma (l’éditeur) demande de bonnes lunettes.
.
.
Photo de l'auteur : Diarmid Courrèges

..

 

.....

rien à voir, mais vous pouvez faire un petit tour par les PPJ :

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/edition/petits-plaisirs-du-jour-ppj

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.