Les vaches contre EDF

Un jugement sans précédent. Après six ans de procédures, le tribunal de grande instance de Tulle a condamné le 28 octobre dernier, le Réseau de Transport d'Electricité (RTE), filiale d'EDF, à verser 390.648,36 € à une famille d'agriculteurs corréziens dont les troupeaux, à proximité d'une ligne à très haute tension, accusent une surmortalité. Le tribunal a estimé que la famille Marcouyoux avait subi un préjudice "du fait des dommages imputables à la ligne à très haute tension surplombant leur exploitation ".

Vache.jpg
"La décision fait suite à l'accumulation de dix années de preuves par cette famille d'agriculteurs qui ont toujours été considérés dans le monde agricole comme d'excellents agriculteurs", a souligné Etienne Manteaux, procureur de Tulle. "Même si le dommage n'est pas prouvé scientifiquement avec certitude, le juge a considéré qu'il n'y avait pas d'autres explications possibles".
.
Depuis au moins 1943 et l'installation d'une ligne à haute tension sur leur propriété, la famille Marcouyoux a dû payer un lourd tribut et plus particulièrement depuis 1990 où cette ligne a été transformée en THT qui achemine la production du barrage de l'Aigle, sur la Dordogne, soit 400.000 volts.
.
Aujourd'hui encore, sous la ligne THT, le gaussmètre s'affole. La nuit, sous l’effet du champ magnétique, un néon s'allume tout seul. C'est en mai 1998 qu'un technicien a identifié le mal en désignant la ligne à très haute tension. La Chambre d'agriculture et les services départementaux s'en sont mêlés, rejetant la source infectieuse liée à la mort des vaches.
.
Maître Philippe Caetano, l'avocat du GAEC Marcouyoux, qui est engagé dans une procédure d'abord administrative puis civile depuis 1990, explique :
" C'est une première en France et les enjeux sont colossaux. Le principe de précaution ne peut pas être écarté, surtout en matière de santé… " . Il ajoute : " sauf phénomènes paranormaux, il n'y a pas d'autres raisons que ces champs électromagnétiques pour expliquer les pertes animales de mes clients ".
Au fil des ans, les Marcouyoux ont vu mourir un très grand nombre de vaches laitières et ont enregistré la perte de centaines de milliers de litres de lait et des milliers d'euros en expertises diverses.

.

Crédit photo : www.lavache.com

 

.....

rien à voir, mais vous pouvez faire un p'tit tour par les PPJ :

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/edition/petits-plaisirs-du-jour-ppj

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.