STOP au " harcèlement" d'Henri

Résumons:8E80D663-4957-4068-B905-2A331176A76F.image_200.jpg?100203084838

Le 21 janvier, Henri Proglio le PDG d'EDF a renoncé à la rémunération de 450 000 euros qui lui a été attribuée au titre de président du Conseil d'administration de Veolia Environnement. Donc, il ne devait toucher plus QUE 1,6 million d'euros par an au titre de ses fonctions à EDF. OK

Le 25 janvier, notre Président a annoncé lors de son intervention télévisée, que "la double casquette" portée par Henri Proglio ne devrait durer que quelques mois...

Pourtant, au delà du cumul des rémunérations, reste le problème du cumul des fonctions et du conflit d'intérêts. Mais bon, on ne va pas en faire toute une histoire. On est mesquin !

Mais quand même, je m'interroge: pourquoi maintenir cette " période transitoire" ?

Because le pauvre Henri, qui a eu 60 ans le 29 juin, s'il quitte VEOLIA tout de suite, perd le bénéfice de sa "retraite chapeau" ( au titre de laquelle 13,1 millions d'euros ont été provisionnés en 2008 ).

En effet, il doit être dans l'entreprise au moment de la liquidation de ses droits à " la retraite complémentaire ".

Le porte-parole de groupe VEOLIA nous explique, que Riri bénéficie actuellement du versement de sa retraite de base, mais que toutefois, il a choisi de ne pas toucher pour l'instant sa retraite complémentaire, s'élevant à près de 740.000 euros par an ! ( environ 1/20 iéme de la somme provisionnée ).

Question: pourquoi ?

Simple: il avait prévu de toucher les 450 000 euros tout en laissant le montant de sa " retraite chapeau" augmenté tranquillement jusqu'à sa liquidation !

Question: comment en arriver à de telles sommes ?

Ici encore, c'est simple.

Habituellement, les entreprises cotisent 15,5 % en moyenne du salaire brut de leur employés au titre de la branche vieillesse.

Pour parvenir à provisionner 13,1 millions d'euros, Véolia a porté son effort d'épargne à... 50 % des revenus de Proglio tout au long de sa carrière ( 40% si les placements étaient juteux).

Autant dire que la question des retraites serait réglée depuis longtemps si tous les salariés bénéficiaient de ce traitement !

En outre, Véolia devra provisionner un supplément de 30% des 13,1 millions d'euros déjà mis de coté pour Henri Proglio. En effet, la loi de finance de la sécurité sociale 2010 prévoit un prélèvement de 30% sur les sommes destinées aux retraites chapeau des dirigeants.

Allez, parions qu'Henri ne devrait pas tarder à annoncer:

Qu'il a finalement décidé de faire valoir ses droits à la "retraite chapeau" de VEOLIA, percevant ainsi PLUS que le cumul qu'on lui reprochait.

En effet, au lieu des 450 000 euros, ce sera désormais 740.000 euros par an ! Et ZOU, le tour est joué !

Alors, arrêtons d'harceler un pauvre retraité, qui en plus continue de travailler pendant sa retraite !

Quel courage et surtout quel TALENT de gestionnaire de fonds !

 

 


Sources: Marianne,l'Expansion

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.