Quel candidat a été le plus convaincant... selon la presse.

Quel candidat a été le plus convaincant lors du débat du 20 mars 2017 sur TF1... selon la presse française ? Si vous aviez le moindre doute sur l'identité du candidat adulé des médias, lisez plutôt.

Chacun a bien sûr le droit de se faire son idée personnelle sur le sujet et de penser légitimement que sa propre chapelle l'a emporté lors du débat d'hier soir.

En revanche, je voulais dénoncer ici le matraquage médiatique INDIGNE infligé à notre pays. La presse française est inféodée à ses maîtres, les Arnault, Dassault, Bolloré, Lagardère, Drahi et consorts. Au visionnage de la capture d'écran réalisée ce matin 21 mars 2017 au lendemain du débat TV, chacun pourra se faire son idée sur l'identité du candidat des médias français. Et Google, le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde, a bien évidemment aussi sa part de responsabilité en la matière. Croyez-vous que tous ces articles seraient issus d'une réflexion journalistique avancée donnant à réfléchir au lecteur ? Pardi, c'est le résultat d'un unique sondage BFM TV !

debat

C'est une honte. C'est indicible. Effarant. Notre pays est vendu aux milliardaires, et toutes les rédactions, tous les éditorialistes, tous les journalistes mettent leur poids dans la balance pour manipuler l'opinion, pour manipuler les élections. Et ce qui m'horrifie le plus, c'est que tous les médias du service public sont au diapason, le doigt sur la couture du pantalon, pour introniser l'inénarrable chouchou des banques, le toutou de la finance, l'obligé des multinationales, le chantre des accords de libre-échange.

Personnellement, j'espère que la révolution aura lieu, et qu'elle sera citoyenne, républicaine et pacifique. Mais prenez garde, médias, spin-doctors et manipulateurs d'opinion, ce matraquage médiatique est DANGEREUX. Il fait vaciller la démocratie car il méprise le peuple, et un peuple méprisé finit inéluctablement par se révolter, et pas toujours dans l'allégresse.

 

* Droit de réponse à moi-même...

Et voilà, 48h après, une analyse enfin objective de l'observatoire des médias qui conclut que ledit sondage est complètement biaisé. Mais le mal est fait, sur la base de cet unique "sondage", 99% de la presse française a eu le temps d'inonder les ondes en affirmant que Macron a dominé le débat...  et le message est bel et bien passé auprès des gens qui n'ont pas vu le débat et qui n'ont pas pu se faire une idée par eux-mêmes, puisqu'il est impossible de se soustraire à cette indécente post-vérité médiatique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.