Le parlement wallon bloque la ratification du CETA

Ce matin, en prenant mon café j'ai lu avec bonheur que le parlement wallon tenait la dragée haute aux technocrates partisans du CETA œuvrant pour la ploutocratie institutionnelle des deux côtés de l'Atlantique. Le tout petit parlement wallon bloque à lui tout seul la ratification du CETA par l'Europe toute entière. Incroyable. Édifiant. Historique.

N'ayons aucune illusion sur la pression énorme qui s'apprête à tomber sur les parlementaires wallons. Un grain de sable isolé dans l'immense engrenage de l'UE ne tiendra pas longtemps face aux lobbies des multinationales, face au Parlement européen, face à la Commission européenne, face au Conseil européen, et face aux gouvernements de droite majoritaires en Europe (y compris le gouvernement Hollande, oui, de droite). Tous ces gens en costume gris doivent trembler de rage à l'heure qu'il est devant ce petit parlement qui a l'outrecuidance de résister à la doxa des élites. En principe, l'Europe avance cyniquement dans le sillon ordolibéral en ratifiant par voie parlementaire, niant sans vergogne la voix des peuples et les résultats des référendums populaires. Pour une fois, un parlement a le courage d'écouter les vrais gens, les gens simples, les gens qui ont peur pour leur modèle de vie. Ne vous y trompez pas, ce que vient de faire le parlement wallon est historique. Les peuples d'Europe qui sont majoritairement opposés au CETA comme au TIPP doivent soutenir la Wallonie.

Je suis Français, je n'ai aucune confiance en mon propre gouvernement ni en mon propre parlement pour défendre ma vision de l'Europe. Je me reconnais de moins en moins dans cette Europe-là, ultralibérale, xénophobe, chantre du moins-disant social et fiscal, à la botte de la finance et des multinationales. Européen convaincu notamment par la libre circulation des personnes et de la culture, je suis persuadé que cette Europe doit changer de modèle, sinon elle périra. J'aimerais un matin pouvoir prendre mon café et allumer la radio sans entendre un Jean-Pierre Gaillard me parler du CAC 40 et de la Banque centrale somme si j'étais moi aussi un apôtre de l'évangile de la finance. Ah, si tu savais comme je m'en fous de ton point d'indice, Jean-Pierre, toi qui malgré ton passage à la retraîte restera à jamais l'allégorie de ce monde que je hais et qui prétend nous contrôler.

Ce matin, je me suis donc fendu d'un petit email de félicitations et de remerciements à ce petit parlement wallon dont les actes courageux résonnent dans l'Europe toute entière. Un petit email sans prétention, un petit email citoyen. Aujourd'hui, à l'aube de ce bras de fer terrible qui s'annonce pour ou contre la ratification du CETA, la Wallonie a besoin du soutien des citoyens d'Europe, elle a besoin de notre soutien.

 

Pour ceux qui souhaitent aussi soutenir nos amis wallons :

http://gouvernement.wallonie.be/contact

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.