mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart ven. 12 févr. 2016 12/2/2016 Édition de la mi-journée

"Bavure" policière d'Aulnay-sous-bois: les habitants fournissent une version des faits différente...

Bavure policière à Aulnay-Sous-Bois : Les habitants témoignent ! (Justice et Vérité) © Brams Yeah
Bavure policière à Aulnay-Sous-Bois : Les habitants témoignent ! (Justice et Vérité) © Brams Yeah

Il y a beaucoup de choses à dire sur ces dites "bavures" policères (comme si on avait affaire à de purs accidents) qui ne cessent pas. Il est en effet curieux de remarquer que les forces de l'ordre constituent la seule catégorie de fonctionnaires que l'Etat français va défendre mordicus, quelles que soient les circonstances, surtout quand il s'agit du meurtre d'un habitant de banlieue appartenant à une minorité. Les médias institutionnels, gangrénés par les "nouveaux chiens de garde", vont également toujours propager - et défendre par extension - la version des faits proposée par les forces de l'ordre et l'Etat.

Cette vidéo, déjà visionnée près de 10 000 fois en moins de 24 heures, tente de rétablir la vérité sur les faits. Abdel fait parti malgré lui de ces plus de 200 citoyens français et étrangers, "banlieusards", tués par les forces policières de leur propre pays (1).   

----------------------------

(1) Pierre Tévanian, "Des homicides nommés bavures, L'insécurité dont on ne parle pas", lmsi.net

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.