nadja
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

6 Éditions

Billet de blog 2 sept. 2012

Les Amanins, terre de transhumance pour hommes en recherche

Les Amanins, centre agro-écologique, niché sur les flancs de la vallée de la Drôme entre brebis sardes et vaches vosgiennes, est né de la rencontre entre Michel Valentin, chef d’entreprise décédé prématurément ce printemps dernier, son épouse Isabelle Peloux, pédagogue, et  Pierre Rabhi, agronome et philosophe, qui avaient fait le pari de réconcilier écologie et économie, une façon d’éprouver «l’optimisme de la volonté» face au «pessimisme de l’intelligence» (Gramsci).

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Amanins, centre agro-écologique, niché sur les flancs de la vallée de la Drôme entre brebis sardes et vaches vosgiennes, est né de la rencontre entre Michel Valentin, chef d’entreprise décédé prématurément ce printemps dernier, son épouse Isabelle Peloux, pédagogue, et  Pierre Rabhi, agronome et philosophe, qui avaient fait le pari de réconcilier écologie et économie, une façon d’éprouver «l’optimisme de la volonté» face au «pessimisme de l’intelligence» (Gramsci).

Pas de blablas, mais une pratique enthousiaste et sereine de la sobriété heureuse certainement nécessaire à toute société qui tendrait vers un idéal.

© Mountain Men

Chaleur et douceur des murs en terre, majesté des charpentes en bois qui s’élancent au-dessus de la bergerie, fraicheur des chemins qui mènent à la cabane en mélèze sous le coassement entêtant des grenouilles mêlé aux stridulations des cigales, frémissement des feuillages du mûrier à palabres sous lequel Aleandra nous conte l’histoire du liseron, papilles aguichées par l’oumos dont la couleur parme trahit à peine la betterave rouge concassée avec  les fèves ramassées au lever du jour, saveur inégalée des mûres sauvages picorées entre deux travaux au jardin, volupté absolue de la tomate perlée de rosée délicatement détachée de son pédoncule étoilé dans un parfum à peine citronné des feuilles charnues, beauté presque sauvage des collines du soir qui ondulent sous le mistral sous le passage du troupeau de brebis derrière lequel court une grappe d’enfants, odeur aigrelette des hommes et des femmes après le travail qui partagent le repas dans une communion délicate et joyeuse sous la lumière nattée de la pergola, ravissement des rencontres, un  lieu de transhumance pour hommes en recherche… Au détour d’une discussion, l’invitation à la visite de l’école du colibri où Isabelle Peloux prépare la rentrée : coin du beau, ambassadeurs de paix, débats philosophiques, pédagogie étroitement liée au vivant pour faire émerger une responsabilité écologique et relationnelle.

Une expérience singulière et ouverte qui se construit et se livre sans prétention moralisatrice, juste en partage avec les passeurs que nous sommes. Une façon de crier notre amour des « jours heureux » ( nom du programme du Conseil National de la Résistance cité par Paul Ariès lors des rencontres de Camédia à Montluel le 25 août )et « d’échapper à la glaciation de notre époque, l’égoïsme, la jouissance d’emprise et de redevenir « un vivant sauvage »  ( Paul Ariès , Le Socialisme Gourmand, Ed La Découverte.).

Nous avons planté un grenadier à fleurs  dans la cour des Amanins symbole de l’espérance de voir prospérer cette œuvre, cette pomme à graines, cette utopie incarnée d’une société plus humaine et écologique. Nous le dédions à Michel Valentin, son épouse  et à toute l’équipe si généreuse des Amanins. 

http://www.lesamanins.com/ 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat