nadja
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

6 Éditions

Billet de blog 8 juin 2008

Grâce

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


« Mais c'est dégoûtant rouspéta la petite taupe.Qui a osé faire sur ma tête? »
C'est ce qu'auraient pu dire B.Thibault et F.Chérèque depuis une semaine. Ils ont cru à l'ouverture de la part de ce gouvernement comme bien d'autres, et ils découvrent mais un peu tard, que c'est Jean-Henri le chien du boucher, le malpropre qui avait fait sur leur tête!D'autres l'apprendront bientôt.
Mais pour ma part, splaoutsch! C'est une énorme bouse verdâtre qui s'est écrabouillée mollement sur ma tête depuis quelques temps...La vache! Ils ont remis ça, comme en 14, ils s'affrontent à nouveau, chacun dans sa tranchée, Royal, Delanoé et Aubry à l'horizon, et M.Valls qui sur France-Culture ose affirmer que la gauche n'a plus de valeurs! Des mois passés à participer sur les forums à la rénovation , à débattre des valeurs de l'individu, de la place du collectif, de la nation, de la laïcité, de l'éducation et j'en passe...A croire qu'ils n'ont rien lu, rien retenu de ces forums!Ils sont fous ces romains!
La gauche n'auraient plus de valeurs??? Le parti socialiste ne veut pas les voir et c'est là son problème: les gens de gauche les connaissent eux, leurs valeurs! Mais, ils n'ont qu'à faire les marchés, discuter dans la rue, à l'école, partout autour d'eux et ils les trouveront les valeurs! Moi,avec mes petits bras, je les connais comme tout individu un peu à l'écoute des autres.
Le problème de ces ténors du PS, c'est qu'ils ne veulent pas agréer ces valeurs populaires et qu'ils sont toujours en quête d'une improbable réinvention de valeurs, c'est très tendance!
Mais croient-ils que la droite a réellement réinventé des valeurs?
Elle a au contraire relooké les valeurs les plus ringardes et les plus vulgaires qui soient, elles les a rebaptisées et de s'esbaudir devant ce miracle . Pour la droite, rénover, c'est revenir au 19ème siècle et les comparaisons nombreuses avec Napoléon III sont d'une justesse qui en dit long.
Le problème du PS, c'est de ne pas être à l'écoute de son électorat populaire et d'avoir voulu flatter la croupe de bovins qui ne mangeront jamais de ce foin-là.Continuons ainsi et nous serons complètement coupés des gens qui attendent tout de nous et que nous avons le devoir de défendre.A force de débats de chapelles qui lassent les électeurs et même les militants,la fracture entre nous et notre électorat naturel sera bientôt culturelle et la droite gagnera à coups de bières, de barbecues, et de concours agricoles.. comme les conservateurs l'ont fait aux Etats-Unis, et Jean-Henri a de beaux jours devant lui! Vous n'avez pas le droit, Messieurs et Mesdames les ténors du PS de saper ainsi l'espérance de tant de gens ordinaires!
« D'un bond, la petite taupe sauta sur la niche de Jean-Henri...Sa vengeance allait être terrible!
Et pling, une minuscule cacahuète noire atterrit entre les oreilles du cabot. » Extrait de La Petite Taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête. Edition Milan.
Aller, un petit Jeff Buckley pour m'apaiser: Hallelujah!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant
Journal
Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours
À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT