nadja
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

6 Éditions

Billet de blog 9 janv. 2016

" J'avais posé le monde sur la table" Le photographe Gérard Rondeau s'expose à REIMS.

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

" J'avais posé le monde sur la table" Gérard Rondeau s'expose avec sobriété et beauté à Reims dans les caves du Cellier tout nouvel espace culturel conçu dans un esprit de friche dans les anciens caveaux de la maison Jacquart.

Comme en écho à cette exposition, "Et l'image prit la parole" titrait Télérama, cette semaine, dans un dossier consacré à l'historien d'art Horst Bredekamp pour qui les images sont des actes à part entière.

Les photographies de Gérard Rondeau sussurent plus qu'elles ne parlent dans un souci d'humilité, de recherche, de recul nécessaire à l'homme en quête de sens.

Une distance de sécurité entre la scène, la photo et le photographe préserve l'observateur de toute forme de violence, d'engagement, de vulgarité, d'intrusion. Elle nous garantit une réserve, une niche d'intelligence où chacun peut y loger sa subjectivité, sa lecture, ses interrogations, son imagination. Ainsi devant la photo de la ferme de Navarin, Cendrars, Gisèle Bienne, peuvent surgir tout comme une certaine  sidération devant le portrait du nomade Paul Bowles ou une perception du tourment qui semble rapprocher Louise Bourgeois et Alain Bashung...

Comme si Gérard Rondeau avait posé le monde sur la table avec son objectif et s'était éclipsé, effacé, dans un souci d'humilité pour mieux nous laisser penser le monde d'après, une échappatoire au monde présent, comme un témoin sans prétention, une simple présence au monde.

Une exposition des profondeurs de l'âme et de l'histoire humaine tout en douceur dans une quête d'harmonie, d'apaisement à laquelle participe cette belle cave voûtée aux pierres crayeuses comme un écrin délicat, le plus beau des révélateurs pour les photographies en noir et blanc de Gérard Rondeau.

J'avais posé le monde sur la table. Et l'éclairage de Gérard Rondeau fut.

Celui d'un créateur soucieux de liberté, en quête d'un univers à déchiffrer.

Une exposition indispensable par ces temps où l'image s'impose souvent dans toute sa violence et son indécence.

EXPOSITION

Gérard Rondeau . J'avais posé le monde sur la table.

Du 6 novembre 2015 au 6 février 2016.

Le Cellier 4 rue de Mars Reims.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
À Villepinte, des antifascistes interpellés « à l’abri des regards »
Une soixantaine d’interpellations, et beaucoup de remises en liberté sans poursuites : c’est le bilan de la manifestation antifasciste à Villepinte, durement réprimée pendant le premier meeting d’Éric Zemmour. Militants, avocats et journalistes font état d’un zèle policier inquiétant.
par Mathieu Dejean et Mathilde Goanec
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Affaire Avenir lycéen : un rapport officiel reconnaît l’ampleur du scandale
À la suite des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen, Jean-Michel Blanquer avait sollicité une mission d’inspection sur les subventions aux associations lycéennes. Le rapport est assassin pour plusieurs associations, dont Avenir lycéen, mais aussi pour la gestion des crédits par le ministère.
par Antton Rouget et Pierre Januel

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE