Pas Pleurer CHARLIE

Pas Pleurer Lydie Salvayre

Piers Faccini - A Storm Is Going To Come © ellanoamael

"Et j'écoute le monde me dire "sa révolte, son indignation, son malaise que "La lecture parallèle" que je fais de Pas Pleurer de Lydie Salvayre" assombrit et complète. "Et j'essaie de déchiffrer les raisons du trouble que ces deux récits lèvent en moi".

Roman prémonitoire? J'ose ne pas l'espérer, mais roman trsistement éclairant sur l'hypocrisie, l lâcheté, les pulsions de violence, le pouvoir destructeur des hommes, surtout des hommes.

Ce très beau roman qui résonne en moi et réveille des angoisses de voir encore et encore se répéter l'histoire.

Certes le contexte n'est jamais le même. Lydie Salvayre confronte dans son roman les souvenirs de l'expérience libertaire de sa mère dans l'Espagne de 1936 et la dénonciation des atrocités commises par les Franquistes avec la bénédiction de l'Eglise catholique, écrite par Bernanos dans Grands cimetières sous la lune. "

Cette lecture en abîme de l'actualité et de l'histoire creuse la peur sous le soleil gris de janvier.

Oui j'ai PEUR.

PEUR non pas de ces pauvres gars biberonnés à la pauvreté affective économique et sociale doublée de sourates mal digérées, dont les neurone ont du exploser en vol lors de leurs entraînements au Yemen, que même les rapaces n'en voulaient pas...

Non, j'ai PEUR de NOUS.

Eté 1936:" Nous voulons vivre autrement. Et c'est possible. Nous voulons vivre de telle sorte que personne ne marche sur personne, que personne ne crache sur personne[...]

Acclamations.

L'esprit est à la joie"

1937:" Tout le monde eut peur de tout le monde. L'acrimonie et la méfiance furent dans tous les coeurs.Et chez certains la haine"

Echos d'un monde injuste ou des hommes imparfaits: " c'est à dire très très imparfaits[...] se soumettent au jeu mouvant de leurs destins et de leurs fantasmes."

PEURde l'esprit grégaire de nos sociétés

PEUR du peu de conscience et de sincérité des hommes politiques et du désespoir qu'ils continuent à entretenir dans une grande partie de la société et en particuliers chez les jeunes qui ne sont ni idiots ni incultes, ni dangereux mais veulent seulement VIVRE dans un monde plus JUSTE, plus respectueux où chacun aurait sa juste place et apporterait sa part dans une reconnaissance mutuelle.

"!QUEREMOS VIVIRE!"

" Utopie déniaisée[...] mais à laquelle il fallait tendre sans trêve et jusqu'au plus haut niveau accessible d'émancipation"

PEUR de leur autisme, de leur mépris des citoyens. Chaque jour apporte son lot de preuves de ce déni de démocratie, que ce soit dans le domaine de l'environnement ,du social ou de l'économie, que ce soit en France ou en Europe.

MALAISE vis à vis du religieux qui submerge les écrans, les ondes, nos esprits et s'impose à nous pauvres athées. Mais comme Diego héros du roman , nous résisterons.

Ils nous emmerdent tous avec leurs bons dieux... Qu'ils le l'oublient dans les chaumières et nous nous porterons mieux demain dès l'aube... Clamons haut et fort notre laïcité, une laïcité respectueuse de tous les cultes mais une laïcité qui permette de bien vivre ensemble. Sur les murs de CHARLIE j'écris ton nom LAÏCITE.

" Le 24 avril 1939, l'Eminentissime pape Pie XII à peine élu, déclara:c'est avec une joie immense que nous nous tournons vers vous, très chers fils de la très catholique Espagne, pour vous exprimer nos félicitations personnelles en raison du don de la paix et de la victoire dont dieu a couronné l'héroisme de votre foi et de votre charité".

Petite dédicace à ceux qui ont la mémoire courte.

D'ailleurs, " est- ce qu'on vous a dit que Jésus était partisan de la mise en commun des richesses et de leur juste distribution? Sainte Vierge! Me cago en "

Utopie libertaire ou autre...pour moi ce sera l'ECOLOGIE.

" Il disait que rien jamais rien ne viendrait à bout d'elle[...] qu'elle était cette fleur dont les graines enterrées durant des millénaires conservent inentamé leur pouvoir de fleurir"

Ces fleurs CHARLIE tu les a semées . Elles fleuriront dans bien des consciences et donneront un bouquet de culs, de bittes, de couilles en offrande à l'humanité.

 

Vrai et beau bouquet de mimosa et renoncules, fleurs de presque saison, pour Lidia en remerciement pour son magnifique roman.

 

Notre Père qui êtes aux cieux

Restez-y

E nous nous resterons sur la terre

Qui est quelquefois si jolie.

 

Prévert,Pater Noster

 

Pas Pleurer, Lydie Salvayre, Seuil.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.