nadja
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

6 Éditions

Billet de blog 23 févr. 2014

Nantes: ce que les médias ne vous ont pas montré

Ambiance joyeuse chaleureuse, une foule chamarrée aux couleurs d’EELV, du NPA, du Front de gauche, d’ATTAC, de l’ACIPA de la ZAD, des nombreuses associations de protection de l’Environnement, de la société civile c’est-à-dire de toutes les couleurs,  de tous les âges, du bébé à l’octogénaire.

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

espèces animales © 

Ambiance joyeuse chaleureuse, une foule chamarrée aux couleurs d’EELV, du NPA, du Front de gauche, d’ATTAC, de l’ACIPA de la ZAD, des nombreuses associations de protection de l’Environnement, de la société civile c’est-à-dire de toutes les couleurs,  de tous les âges, du bébé à l’octogénaire. Des masques, des déguisements, une salamandre géante, des hommes hérissons,  femmes escargots, musaraignes ou chauve-souris, quelques 5OO tracteurs rutilants et vigilants, un homme perché dans un arbre place du pont Morand occupé à construire une cabane, des flamants roses, des femmes à tête de laitue ou  mimosa, des enfants qui chantaient des comptines. Une foule paisible de 2014 qui déferlait sur la ville, venue de tous les coins de France pour dire non à un vieux projet datant du Concorde. Une foule  progressivement étonnée qui butte soudainement sur des murs de CRS robocops aux boucliers transparents,  blindés blancs, lances à eau, hélicoptères qui sillonnent le ciel… La foule reste sereine mais les plus anciens ont conscience que ce déploiement démesuré de CRS risque d’inciter à la provocation, à la confrontation. .. Le trajet modifié la veille par la préfecture  a été mal perçu par une partie des organisateurs.  Des heurts éclatent tout près de l’hôtel de police… 17H La foule reflue sous l’effet des gaz lacrymogènes, des tirs de grenades… Nous repartons, les tracteurs démarrent  prêts à voyager pendant des heures jusqu’au fin fond de la Bretagne ou de l’ouest.

La guérilla urbaine n’aura pas lieu, plutôt un beau moment de communion, de solidarité pour une cause juste. Une foule immense mature, raisonnable, pacifique est venue interpeller  le gouvernement  sur la démesure économique et écologique du projet d’aéroport à Notre Dame Des Landes. 

Rien de la sauvagerie ou de la guérilla urbaine diffusées en boucle dans les médias. Nous n’avons pas vécu la même manifestation, pas  celle  de marginaux casseurs peut-être excités par la présence policière ou infiltrés à des fins ombrageuses…

 Pure question de focale ? Pas si sûr.

Un traitement de l’information plus que contestable tout comme l’encadrement de la manifestation par la préfecture et la récupération éhontée qu’en fait J.M Ayrault.

A qui profite le crime ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné