mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart dim. 31 juil. 2016 31/7/2016 Édition du matin

Noel et les enfants du trottoir.

© rosaelvirasierra
© rosaelvirasierra

Pie Jesu, Gabriel Fauré, Requiem.

Revue de presse Frnce Inter et moi, ce matin.

Orléans, deux SDF vivent sur les berges de la Loire sous un pont. Leurs chiens font peur. La municipalité porte plainte pour entrave à la circulation.

Les droits des chasseurs s'étendent: hier, j'ai pris des plombs dans les chaussettes. Leurs chiens aboient fort et encerclent les cueilleurs de champignon. Je n'ai pas porté plainte.

Sarkozy entrave cahque jour un peu plus les libertés fondamentales: aujourd'hui ce sont les parlementaires qui vont être plombés. Sa meute est plus nombreuse et très agressive.

Je suggère que chacun d'entre nous dépose une plainte pour entrave à la démocratie et les tribunaux seront si engorgés qu'il faudra que l'Etat entame une véritable réforme du système judiciaire qui donnera plus de pouvoir aux juges et davantage de moyens.

Sinon, on peut aussi en cette période de l'année s'en remettre au Très Miséricordieux mais il faudra être patient . Pierre Desproges dans Neuf manières d'accomoder les principes sacrés de la religion: “Noel est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer.” et là encore, nous pourrions lancer une procédure judiciaire pour exiger “ qu'on habille le petit Jésus dans les crèches: toute cette nudité, ça fait triquer les pédophiles.” Desproges est vivant, Point.

Sinon, bon noël à tous.

Une pensée pour les amants du pont d'Orléans et pour les 6 milliards d'Autres auxquels Yann Arthus Bertrand rend hommage par ses photographies présentées au Grand Palais du 10 janvier au 12 février.

 

 

Sécheresse

 

Cette année est difficile.

L'automne ne nous a rien promis,

Nous n'avons pas attendu les messagers

Et la sécheresse est telle qu'en elle-même: une terre

souffrante

Et un ciel doré.

Que mon corps soit mon temple.

[...]

Mahmoud DARWICH Extraits de La terre nous est étroite et autres poèmes. Gallimard/ poésie.

 

 

Ce n'est pas simple de rester hissé sur la vaguedu courage quand on suit du regard quelque oiseau volant au déclin du jour.

 

René CHAR, Lettera Amorosa

 

J'ai derrière le ciel un ciel . Mahmoud Darwich

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
doublon