nadja
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

6 Éditions

Billet de blog 24 mai 2008

Engagement?

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pourquoi je ne vous parlerai pas du coq de mon voisin, qu'il a baptisé dans un élan républicain,S. comme un certain Président.
Parce que si j'avais eu à en parler je me serais épanchée sur mon envie de poule au pot qui nécessite évidemment une petite intervention sur ledit coq, genre émasculation, d'autant plus nécessaire, me semble -t-il, après sa jactance sur le service minimum.
Parce que si j'avais eu à le faire, je vous aurais avoué mon récent penchant anthropophage réprimé( les premiers symptômes sont apparus après mai 2007)et mes rêves les plus fous de l'achever à coups de cure-dents. Coq à la sauce hypocrite: la sauce est masquée dans le fond du plat par les grosses cuisses de la volaille, vous pouvez servir avec du maïs transgénique bientôt accessible sur nos marchés.
Parce que si j'avais eu à le faire, je vous aurais confessé tout le mépris que cet animal m'inspire surtout lorsqu'il pousse son cocorico patriotique pour chasser la poule.
C'est pourquoi, je ne le ferai pas, pas plus que je ne vous expliquerai que j'ai choisi une forme de retraite monastique pour pouvoir le mettre à distance et me préserver: les poussées d'adrénaline sont préjudiciables à ma santé.Trop anxiogène ce coq!
Non, je préfère infiniment vous parler de mon beau-frère, qui s'appelle Roger.
C'est juste pour vous dire que mon beau frère a défilé avec moi ce jeudi, jour de grève.
Nous étions venus à vélo.Mazette! Quelle ambiance! Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu autant de monde. Quel soulagement! Sursaut d'engagement? Ces derniers temps, j'avais plutôt l'impression que le mot grève était devenu un gros mot, queque chose d'incongru. Pour bien des gens, oser dire ce que l'on pense est déjà un acte héroïque, alors faire grève, pensez bien!Je n'ose imaginer leur courage sous d'autres régimes comme me le faisait remarquer une amie algérienne.
Et c'est là que mon beau frère intervient dans mon récit: « J'ai compté, il y a presque une femme pour un homme dans le défilé! J'ai toujours pensé que les femmes étaient plus courageuses! »
Je l'aime bien mon beau frère!
J'eus beau tenter une explication du genre , il y a beaucoup d'enseignants et c'est une profession plus féminisée, etc... Rien à faire, il persistait dans son analyse.
Alors, plus courageuses les femmes?
Plus humbles, c'est sûr.
Plus près de l'humus,du quotidien, de la vie.
Or, ne sont-elles pas davantage atteintes dans leur indépendance et leur liberté, même si Marianne continue à pavaner en vitrine comme un symbole de leur liberté .
La politique menée actuellement par ce gouvernement de basse-cour les touche plus particulièrement.
Ce sont elles qui sont plus affectées par les atteintes à la santé car elles gèrent celle de leurs enfants au plus près, leur maternité, leur avortement, leur contraception. Ce sont elles, le plus souvent,qui mesurent les hausses des prix quand elles passent à la caisse: demandez à un homme le prix actuel d'un yaourt ou d'un kilo de patates! D'avance, toutes mes excuses messieurs!
Ce sont elles qui sont les plus touchées par les bas salaires et la précarité de l'emploi: ce sont des êtres d'appoint après tout!
Ce sont elles qui coltinent les difficultés scolaires, la cantine qui augmente, les sorties scolaires que l'on ne peut payer, les programmes scolaires qui dégoûtent les enfants à force de vouloir faire entrer les maths et le français à coups d'entonnoirs, le soutien scolaire qui disparaît, les allocations familiales qui diminuent....
Et pour honorer, au final, leurs mérites , elles se voient promettre des retraites de peaux de chagrin. Après tout, elles se sont vautrées dans la paresse pendant toutes ces années de grossesse!
Tout ce que ce gouvernement entreprend est porteur de régression pour la société dans son ensemble et plus particulièrement pour les femmes.
Alors, le sursaut viendra-t-il des femmes? Chiche!
J'aurais aussi pu vous parler de ma mère, de G.Tillion, de G.de Gaulle Anthonioz, de toutes les femmes de l'ombre que j'admire pour leur courage, celles qui s'engagent modestement, sans jamais se résigner.
J'aurais aussi pu vous parler de Sushela Raman qui a sorti un très beau disque.
« Je trahirai demain, pas aujourd'hui.
Aujourd'hui, arrachez moi les ongles
Je ne trahirai pas!
Vous ne savez pas le bout de mon courage.
Moi je sais. »
Marianne Cohn, résistante assassinée à 23 ans
Poème cité dans Paroles de femmes, la liberté du regard, éditions Les Arènes.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Nucléaire
« Hugo », lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie