Naig Le Gars
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 août 2015

Panne de courant à l'ile de Sein

Naig Le Gars
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'Ile de Sein se trouve depuis quelques années au centre d'une querelle, qui n'a rien de pichroline, comme on en connait dans certains villages, mais relève d'une lutte politique et stratégique, dont les protagonistes sont d'un coté EDF, soutenu par le maire, et de l'autre une Société créée par un groupe d'habitants, IDSE. Le but de cette entreprise est de rendre l'ile autonome du point de vue énergétique, ce que réfute la grosse entreprise nationale, arcboutée sur son monopole et peu encline à ce qu'on le lui conteste, des fois que l'expèrience de l'ile de Sein ferait exemple. Le directeur de IDSE, Patrick Saultier, commente ainsi la panne qui a touché l'ile ces jours derniers :

Une nouvelle panne électrique sérieuse sur Sein.

Suite à la nouvelle coupure de fourniture électrique du lundi10 au mardi 11 août, Dominique Salvert, explique que :

" Les coupures ne sont pas une habitude "

Précisons quand même qu'elles ont lieu plusieurs fois chaque année. Ce qui en fait est très fréquent. De telles coupures avec une telle fréquence, c'est tout à fait inhabituel en France métropolitaine où les règles sont pourtant les mêmes. La dernière coupure importante, de 12 heures environ, a eu lieu sur l'île le 25 juin 2015. Il n'y a pas si longtemps.

L'origine de la panne est inconnue !

Plutôt inquiétant et surprenant pour une entreprise qui se présente comme " techniquement fiable ".

" L'île est à bloc, un peu juste en puissance en cette période ".

La méconnaissance du système électrique de l'île de Sein est ici particulièrement grave : en ce moment, la puissance demandée tourne autour de 300 kW alors que les trois groupes sur place approchent 900 kW. Il y a donc une demande d'un tiers de la puissance maxi et EDF a du mal à répondre à cette demande. Cela laisse perplexe. La solution trouvée a été de ramener du continent deux nouveaux groupes de location. Mais tout va bien, les français vont payer. Et les sénans rallumer leurs bougies.

L'île a été réalimentée après 24 heures de coupure. Enfin presque : mardi 11 vers 20h15, une nouvelle coupure de 20 minutes avait lieu. En attendant la prochaine coupure, les causes de la dernière n'étant toujours pas connues.

L'article du 13 dans lequel M. Salvert a souhaité apporter des précisions indique que 4 agents d'ERDF sont venus sur l'île et qu'un des deux groupes a été relancé par les gardiens de phare... dont un est le Président d'IDSE !!!

Dans ce dernier article, M. Salvert se félicite de la bonne gestion de la panne par ERDF et du rétablissement rapide de la situation : 24 heures sans eau et sans électricité, une paille.

Heureusement que sur les navires ce n'est pas l'entreprise EDF qui gère la production électrique sinon, il y aurait beaucoup de naufrages.

http://www.idsenergies.fr/idse

Voir aussi : EDF le prédateur :Filtre photovoltaïque : une invention française révolutionnaire sabordée par EDF

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart