Solidarité avec la grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens

‎ Déclaration du "Mouvement populaire pour un État Unique Laïque et Démocratique en Palestine" en solidarité avec les prisonniers palestiniens dans les prisons Israéliennes et dans les prisons de régime Syrien.‎

Le 17 avril 2017, 1500 prisonniers politiques palestiniens ont lancé une grève de la faim dans les prisons israéliennes contre les conditions inhumaines de leur détention.

À la tête de ce mouvement figure le chef emblématique du Fatah, Marwan Barghouti, condamné à 5 perpétuités et à plus de 40 ans d’emprisonnement.

À ce jour, il y a 6 500 prisonniers dans les geôles de l’État d’Israël, dont 62 femmes.

Parmi ces prisonniers politiques, il y a 300 enfants mineurs dont la moitié ont moins de 16 ans.

Environ 536 prisonniers d'entre eux sont sous le régime extra-judiciaire de la détention administrative, qui permet une incarcération sans inculpation et sans aucun procès pendant des périodes allant de 4 à 6 mois renouvelables indéfiniment, au mépris des Conventions de Genève.

En outre, 13 députés palestiniens, de différents partis politiques, sont emprisonnés.

 Les principales revendications des prisonniers sont :

·         La fin des interdictions et des interruptions des visites familiales ;

·         Le droit et l’accès aux soins médicaux appropriés et la fin de la négligence médicale délibérée ;

·         La libération des prisonniers malades, en particulier les personnes handicapées et celles atteintes de maladies incurables ;

·         Avoir un traitement humain lors des longs transferts au tribunal ou à la clinique et la fin de la mise à l’isolement ;

·         La fin de la détention administrative illégale. 

À l’occasion de ce mouvement international de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons d’Israël, nous rappelons qu’il y a également 1185 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons du régime syrien dont 86 femmes.

Également, le nombre de victimes palestiniennes, mortes sous la torture dans les prisons du régime Syrien, s’élève à 461 réfugiés palestiniens (en date du 20 avril 2017  établis par le « Groupe de travail sur les réfugiés Palestiniens de Syrie ») , http://www.actionpal.org.uk/ar/

‎La solidarité avec ces prisonniers politiques palestiniens en Syrie est plus que jamais nécessaire، dans la mesure où l'Autorité palestinienne de Ramallah les a abandonnés pour les sacrifier sur l'autel de ses relations privilégiées avec le régime de Al-Assad.

·      Liberté pour tous les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons de l’État d’Apartheid d’Israël. 

·       Liberté pour tous les prisonniers palestiniens et syriens dans les prisons du régime syrien.

 

"Mouvement populaire pour un État Unique Laïque et Démocratique en Palestine - ODS"

 

الحركة الشعبية لأجل فلسطين دولة علمانية ديمقراطية واحدة

 

One Democratic State One Democratic State

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.