Nakor
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 nov. 2010

Mea Culpa et Mondialisation

Nakor
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans mon précédent billet, j'essayais de montrer à ma façon comment l'expression "Compétitivité des Entreprises" nous poussait à penser d'une certaine manière.

Je me dois de faire un mea culpa.

En effet, dans ce même billet (édité entre temps), je m'emballais et j'en venais, de manière lapidaire, à accuser "la mondialistation imbécile".

Ce faisant, je suis tombé dans le même travers que ce que je tentais d'expliquer.

Une "Mondialisation" comme mécanisme indépendant de tout acteur, une "Mondialisation" responsable de la désinsdustrialisation, de la pression sur le salariat et de la réduction des "charges" (i.e cotisations).

Le seul mot "Mondialisation" laisse sous-entendre que nous sommes soumis à une évolution naturelle du monde contre quoi nous ne pouvons rien faire.

Les utopistes qui chercheraient à la combattre ne comprendraient rien aux réalités de ce monde et la mondialisation est inéluctable.

Ce monde change et il faudrait s'y adapter par "obligation", dédouanant de ce fait les acteurs du système économique actuel. C'est autant d'idées dont la "Mondialisation" est le vecteur et c'est loin d'être exhaustif.

Mais je suis d'accord sur le fait qu'on ne peut effectivement pas combattre la "Mondialisation".

Cela peut sembler paradoxal avec mon propos mais il n'en est rien. Car une fois lèvé le voile du vocabulaire, la "Mondialisation" n'apparait plus que comme une conséquence parmi d'autres du système économique. Hors on ne combat pas une conséquence, on s'attaque à ses causes et à ses acteurs.

D'ailleurs sur ce thème, je vous conseille cet article de Neil Fligstein : "Rhétorique et Réalités de la << Mondialisation >>". Si vous ne savez pas où le trouver, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message.

Mais j'en reviens à mon mea culpa. C'est un comble et je le reconnais bien volontiers ! J'ai voulu dénoncer la compétitivité et je suis tombé sous les coups de la mondialisation ;-)

"faute avouée à demi pardonnée". Qui sait... peut être suis-je retombé dans le panneau avec ce deuxième billet ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra