Étranglement et Mise à mort sociale

Le reseau local étant de plus en plus acculé, en raison de ma détermination, mais aussi de nombreuses erreurs grossières causées par leur sentiment de toute-puissance, et leur vanité Creuse, L'exécution sociale semble désormais être la seule voie de sortie du réseau de harceleurs, dans sa globalité (harceleurs locaux, commanditaires et organisation structurelle)

 


Beaucoup de choses se sont passées depuis et je n'ai pas eu le temps d'alimenter le blog, trop occupée à gérer ma vie de mère durant cette période de confinement,  et les différentes démarches que cette situation nécessite  (j 'ai notamment écrit au GARDE DES SCEAUX, ainsi qu'au TGI de Bobigny)

20200604-042155

I- Rappel concernant la liberté d'expression, droit constitutionnel et fondamental 

Je tiens tout d'abord à rappeler mon droit de m'exprimer librement,  tant que cette liberté n'entrave pas celle d'autrui.

Ainsi que ma légitimité à le faire en tant que lanceuse d'alerte, pigiste, citoyenne française et du monde, et enfin diplômée de sociologie (ingénierie sociale).

Toutes les pressions exercées sur moi, les menaces et intimidations,  sont sanctionnés par l'article.....

II- Proctection des criminels et criminalisation des victimes

A- Le ...., j'ai déposé une plainte pour agressions sexuelles auprès du procureur de la république (lettre dans le dossier...).

 Je n'ai a ce jour eu aucune réponse, comme à l'accoutumée,  de mes plaintes.

En revanche, j'observe que le reseau local organise une inversion de la charge, puisque se construit autour de cette agression, l'odieux mensonge d'une éventuelle relation...alors qu'il n'y en a jamais eu, et que l'agresseur (supposé, seule la justice peut le reconnaître coupable) lui-même a admis l'inexistence de cette relation imaginée par son entourage, pour lui éviter toutes poursuites.

Pour l'instant, cela s'en tient à une vaste campagne de calomnie (faux temoignages,  fausses preuves via des montages grotesques), mais compte tenu des protections institutionnelles de ce reseau, je préfère prévenir que guérir: l'hybris doit avoir des limites, face à l'évidence de certains fait

B- Afin de me décrédibiliser complètement auprès d'éventuels appuis, le reseau local a décidé suivant leurs propres termes " de m'attaquer de tous les côtés".

Cela signifie, qu'ils essaient de procéder à une stratégie visant épuisement et découragement, étant seule, avec des ressources limitées face à l'ampleur des attaques.

  • Ils m'ont complètement isolé: Les personnes proches que je contacte, le sont ensuite par le reseau. Curieusement,  je n'ai plus de nouvelles après leur avoir exposé mon problème et sollicité un appui. 

 

  • Ils font des "reunions" régulières. Une des membres du réseau,,tellement sûre d'elle, me l'a indiqué,  en parlant d'une de mes anciennes amies et cousines: " Celle-là,  on ne l'invite plus aux réunions,  elle parle trop." A la question "quelle reunion", elle n'a pas du quoi répondre, et a botté en touche.

        J'imagine qu'il s'agit de coordonner leurs              actions communes. Quelle honte ! (Désolée             pour ce ressenti abrupt,  je suis humaine et           dépassée par ce type de comportement)

  • Ils ont prévu de frapper fort : s'ils ne parviennent pas à me faire interner via un processus probablement déjà lancée, et à mon insu,

          Ils ont prévu de faire peser sur moi , de                  fausses charges visant la criminalisation (à 42 ans, j'ai un casier vierge, citoyenne moderne mais je vis malheureusement dans le département le plus criminogène, avec un réseau local aux pratiques mafieuses et des institutions infiltrées  et gangrenées par la corruption...

En effet, tout cela serait réglé depuis longtemps,  sans cette complicité de plus en plus décomplexée. Hybris quand tu nous tiens...)

Je ne sais pas jusqu'où ils peuvent aller, mais dans chaque cas, puisqu'ils ont accès à tous les pans de ma vie, donc TOUT leur est possible.

 

III- Abus de plus en plus poussée 

  • -Libre-acces à  ma boite mail, mes sms, mon blog mediapart,  mes réseaux sociaux.. 

Le mot de passe de ce blog, tout comme l'adresse mail associée et désormais affichée,  ont été modifiés. J'ai pu changer le mot de passe à nouveau, mais j'imagine qu' il leur sera extrêmement facile s'ils parviennent à me mettre sous les verrous ou en camisole, de tout effacer.

Etant isolée et n'ayant pas d'avocat, rien ne leur sera plus facile que de faire sombrer l'injustice dont je ferai alors l'objet dans les oubliettes.

  • Manipulation a distance de mon portable

Un échange SMS avec un eventuel bailleur a été effacée,  afin que je ne puisse prétendre à un logement,  et échapper à leur emprise démoniaque.

Je note au passage , puisqu'il est aussi question des défaillances institutionnelles,  qu'aucun des services sociaux rencontrés (assistantes sociales) ne m'a JAMAIS dans ma situation, accordé d'aides, même exceptionnelle.

J'ai été orienté vers eux via l'avocat escroc, maître Kounkou, qui devait les contacter afin de faciliter mon accès au logement,  dans cette situation. 

Compte tenu de l'escroquerie dont j'ai fait l'objet de la part de cet avocat (décision du bâtonnier, ci-dessous), je me demande s'il ne les aurait pas contacté dans le but inverse, car il y'a fort à parier que cet avocat fasse lui-même partie de ce reseau de harceleurs.

20200602-001704

Pour ce SMS effacé à distance (car je n'ai plus pu contacter le bailleur), je compte déposer une plainte...s'ils m'en laissent le temps.

  • Dysfonctionnements répétés sur mes comptes bancaires 

 La gestion de mon compte bancaire de la Societe Generale est complètement erratique.

Et malheureusement,  je ne suis qu'a la société générale.  Je ne peux même pas migrer vers une autre banque.

Face à  mes demandes d'explications répétées auprès de la conseillère,  directrice d'agence, siège social et médiateur (4 niveaux), j'ai un silence obstiné...ou des tentatives de défilement.

170 euros (environ) ont disparus d'un de les comptes sans raison (pas de virement, pas d'incident, pas d'explication)

https://blogs.mediapart.fr/eugenie-lobe/blog/190220/encerclement-progressif

Le conseiller téléphonique a été le seul à avancer une explication: des frais. Des frais inédits et exorbitants, sans raison ni explication. Lorsque je lui ai demandé de me mettre à l'ecrit, ce qu'il m'expliquait à l'oral, il m'a renvoyé vers ma conseillère, qui est aussi muette qu'une pierre tombale.

J'exige des réponses claires, écrites, m'apportant une explication quant a la disparition soudaine de cette somme, et surtout l'assurance que cet incident n'est pas l'arbre qui cache la forêt (des faits plus graves, en lien avec mon compte, dont je n'aurai pas connaissance,  mais dont on me ferait éventuellement porter la responsabilité...)

  • Retention de courriers, fausse domiciliation, ect....

Le courrier postal continue à être toujours aussi mal distribué. 

La proposition d'orientation de mon fils en collège m'est parvenue avec 2 mois de retard. Certains courriers ne me sont jusqu'ici JAMAIS parvenus.

En revanche, j'ai reçu le courrier d'une association culturelle musulmane adressée à un illustre inconnu, dont le patronyme a une consonnance  maghrébine. 

20200601-231042

 

20200601-231157

J'ai prévu de retourner le courrier à l'expéditeur.

Ce n'est pas la première fois que je rencontre cette erreur de domiciliation.

La précédente fois, La poste mobile avait domicilié un autre patronyme (originaire d' Afrique centrale, comme moi, mais je ne le connais pas plus) à mon adresse.

  1. 20200601-234414

 

20200601-234455

Je leur avais retourné le courrier en expliquant la méprise. C'etait même carrément une facture!

 

Tout comme pour la banque, j'espère que ces "erreurs" de domiciliation ne cachent pas des choses plus graves (usurpation d'identité,  faux et usage de faux, abus de confiance, escroquerie, et cie...)

Donc ils tiennent vraiment leurs promesses. C'est un processus d'exécution sociale, que je pense coordonné, concerté,  et bénéficiant de LARGES permissions et protections institutionnelles évidentes, dont ces dernières devront rendre compte.

Sinon, ça serait réglé depuis longtemps. 

 

  • IMPORTANT :

Je demande donc aussi, à toute personne lisant ce message,  de faire des sauvegardes de mes articles, et surtout des documents qui y figurent, au cas où ce blog serait opportunément supprimé ou bloqué. 

Et de communiquer au maximum,  de relayer mon histoire. Ils ont l'argent et le pouvoir, mais on a le nombre.

Les réseaux sociaux,  bien utilisé ( à savoir au service de la vérité et la justice) ont une puissance de frappe exponentielle. 

Merci pour toute l'aide que vous pourrez individuellement ou collectivement,  m'apporter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.