Quand un réfugié veut payer ses taxes à la sécurité sociale....

HALLUCINANT !!! Un réfugié, en situation régulière, ayant un travail, ne parlant pas encore bien français, percevant un salaire Brut d'une société basée à l'étranger, mais il n'a pas de carte vitale. A la 6ème tentative à la Sécurité Sociale, l'employée lui demande de revenir avec quelqu'un qui parle français...

Ce matin, je vais à la Sécurité Sociale avec Y., réfugié statutaire ,parlant 4 langues ( dont l'anglais) mais malheureusement pour lui, pas encore suffisamment bien français , pour essayer de dénouer son problème.

En effet, Y , a trouvé un travail , par ses propres moyens, il travaille à Calais, mais reçoit d'une société étrangère un salaire brut. Étant instruit et apprenant le français, il sait qu'il doit payer des impôts sur le revenu , et des taxes , puisque son salaire est Brut.

Il n'a pas de carte vitale, il a seulement une attestation de droits à la Sécurité Sociale de base et la CMU, attestation qu'il a reçue dans un autre département quand il était sans ressources. 

6 fois, il est allé à la Sécurité Sociale, il a apporté tous ses documents, les photos qu'on lui demandait, mais rien, finalement, la dame lui dit "revenez avec un traducteur".

Donc nous voilà dans la file d'attente. Un monsieur peu amène, vient nous voir pour nous demander ce que nous voulons: j'explique qu'une dame d'ici a demandé à Y. de revenir pour son dossier avec quelqu'un qui parle français.

<< C'est pour quel problème ?

_ Ce monsieur, travaille ici depuis mars, il n'a toujours pas de carte vitale donc ( il m'interrompt)

_ Oui et alors ?

_ Une dame des bureaux lui a dit de revenir avec quelqu'un parlant français pour régler son problème.

Y. sort son attestation, l'homme regarde:

_ Où est le problème? ( ton monté d'un cran et légèrement agressif)

_ Cet homme travaille depuis mars, il veut une carte vitale.

_ Il en a une !

_ Mais non. C'est pour ça que nous sommes là.

Le ton monte encore

_ Et ça c'est quoi ? ( montrant l'attestation)

_ C'est une attestation de Sécurité Sociale de base avec CMU.

_ Donc il bénéficie de la Sécurité Sociale et de la CMU ! De quoi il se plaint ? Il peut se faire soigner avec ça ! C'est pareil !

_ Monsieur, cet homme est honnête, il veut payer les impôts et les taxes, on lui dit ici, de donner des documents, des photos, qu'il apporte, et on lui demande de revenir avec un traducteur, il revient !

_ C'est pas chez nous qu'il pourra payer ses taxes !

_ Je sais monsieur, nous sortons des impôts juste en face, où tout nous a été très bien expliqué, les taxes, il va les payer en 2017 pour cette année , le montant exact nous a été détaillé pour son travail depuis mars. 

_Oui et alors, c'est pas nous qui allons les recevoir ses taxes ! Il a une attestation de droits valable jusqu'en ... 2017. Il peut se faire soigner, il attend, c'est tout !

_ Monsieur, cet homme va payer des taxes l'année prochaine parce qu'il perçoit un salaire brut cette année. Il ne veut plus bénéficier de la sécurité sociale de base ni de la CMU qui sont pour les plus démunis: c'est honnête de sa part. Il veut juste être en règle, et avoir une carte vitale. S'il paie .......€ de taxes en 2017 (je montre le papier des impôts)  pour être à jour concernant ses salaires bruts de cette année 2016, il est logique qu'il puisse avoir cette année une carte vitale et une mutuelle qu'il choisit. 

Je vous passe encore un long laïus, nous sommes toujours à côté de la file d'attente ( bonjour la confidentialité!)

_ Bon je vais regarder dans son dossier... s'il en a un ! (très dubitatif, il s'installe devant un ordinateur, tape sur le clavier quelques secondes) de toute façon, on ne va pas se disputer pour ça, il n'a qu'à utiliser son attestation, qu'est-ce qu'il veut de plus, ses droits sont ouverts, quand on les ouvre, c'est pour un an !

_ Monsieur, vous devenez agressif.

_D'où vous sortez que je suis agressif ?

_ Vous venez de dire: " on ne va pas se disputer pour ça" en haussant le ton. Nous sommes calmes, respectueux, nous demandons à résoudre le problème de cet homme, simplement. Vous nous dites qu'il n'a qu'à utiliser cette attestation. Il a droit à une carte vitale. De plus, beaucoup de médecins rechignent à bien soigner les personnes qui ont ce régime.

_ C'est faux ! Il peut aller à l'hôpital, chez un généraliste...

_ Monsieur, je connais des réfugiés, je sais comment ça se passe quand vous êtes afghan, pakistanais, soudanais, etc, et malade, ne parlant pas français correctement et que vous avez cette attestation, et vous le savez comme moi, bizarrement tout va toujours bien, vous n'avez aucun problème! Vous êtes hypocondriaque quand vous avez cette attestation.

C'est vrai, mais pour  une minorité de médecins.

Il nous regarde avec des yeux écarquillés, sans rien dire, puis baisse la tête vers l'écran:

_ Et voilà ! Son dossier est en transfert depuis le département où il était avant. Ça ne devrait plus tarder d'ailleurs, d'ici 15 jours, il pourra faire sa demande de carte vitale et là, il lui faudra des photos, parce que je vois son dossier , ici il n'a jamais apporté quoi que ce soit ! Ça vous va comme ça ? Monsieur sera comme tout le monde ?!

Y. qui a compris veut expliquer, il désigne du doigt le bureau où il est allé, en disant en anglais qu'il est venu 6 fois. Je le stoppe, avec un clin d'œil.

_ Oui Monsieur, c'est tout ce qu'il voulait, nous avons bien compris, merci beaucoup et bonne journée.

Il marmonne:

_Bonne journée.>>

Ce récit pourrait être une fiction, toute ressemblance avec des personnes ou des situations similaires seraient purement fortuites...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.