Nastasia Peteuil
Journaliste indépendante aux États-Unis
Abonné·e de Mediapart

28 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2015

Nastasia Peteuil
Journaliste indépendante aux États-Unis
Abonné·e de Mediapart

Columbus day, ce jour où les Native Americans se prennent une gifle

Hier, lundi 12 octobre, les Etats-Unis ont fêté le "Columbus Day", en l'honneur de Christophe Colomb, afin de célébrer son arrivée dans le nouveau Monde en 1492. Un jour à commémorer ou un désastre à oublier ?

Nastasia Peteuil
Journaliste indépendante aux États-Unis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hier, lundi 12 octobre, les Etats-Unis ont fêté le "Columbus Day", en l'honneur de Christophe Colomb, afin de célébrer son arrivée dans le nouveau Monde en 1492. Un jour à commémorer ou un désastre à oublier ?

Ce jour, férié pour certain, a toujours été fêté avec parcimonie. La première fois que l'on organise un "jour", c'est en 1869 à San Franscisco en Californie. Le Colorado sera le premier Etat à célébrer officiellement ce jour en 1907. Trente années plus tard, en 1937, Roosevelt proclame Columbus Day "Fête nationale". Mais c'est G. W. Bush qui établit une date fixe, le deuxième lundi du mois d'octobre, pour fêter l'arrivée du colon sur les terres amérindiennes. 

Car c'est cela dont il est question : peut-on fêter la colonisation d'un peuple sur un autre, entreprise à coups de massacres ?

A Detroit, clairement, on pense que non.

Pour aller à l'encontre de la fête qu'organisait New York hier pour célébrer l'héritage de Christophe Colomb, des Native Americans ont célébré leur fête, "Indigenous People Day Festival" à Albuquerque, dans l'Etat du Nouveau-Mexique. La ville n'est pas la seule à accueillir ce jour militant. L'initiative se répand dans d'autres villes et Etats, comme le montre cette carte.

En bleu, ce sont les Etats qui ne reconnaissent pas le Columbus Day (Oregon, Alaska, Hawai) depuis plusieurs années, et en orange, les villes et Etats qui ont fêté l'Indigenous Day.  

Sur internet, les réseaux sociaux ont également nourri ce sentiment, notamment avec le partage de cette image:

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte