Nastasia Peteuil
Journaliste indépendante aux États-Unis
Abonné·e de Mediapart

28 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 nov. 2014

Conflict Kitchen, où comment rapprocher les Américains de leurs guerres

À Pittsburgh, le restaurant Conflict Kitchen base ses menus sur les guerres dans lesquelles le gouvernement américain est impliqué.

Nastasia Peteuil
Journaliste indépendante aux États-Unis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À Pittsburgh, le restaurant Conflict Kitchen base ses menus sur les guerres dans lesquelles le gouvernement américain est impliqué.

A Pittsburgh, le restaurant est connu pour son concept atypique. © Nastasia Peteuil

On voit ses murs de loin. Sur une des façades du restaurant Conflict Kitchen, son écriteau "Palestinian takeout" annonce la couleur. Au milieu de la Schenley Plaza, une petite file d'attente commence à pointer son nez devant le bâtiment coloré de quinze mètres carrés. C'est l'heure du lunch.

Depuis le mois de septembre, la culture culinaire palestinienne est mise à l'honneur dans ce restaurant. Le but ? Engager socialement ses clients dans la situation géopolitique des États-Unis à l'égard de ses actions politiques sur les territoires du Proche-Orient.

Créé en 2010 par les deux artistes de Pittsburgh, Jon Rubin et Dawn Weleski, le restaurant se veut un lieu d'échange sur les cultures et les traditions d'un territoire en conflit avec les Etats-Unis. L'Afghanistan, le Vénézuela, l'Iran, la Corée du Nord ou encore Cuba sont déjà passés par ses cuisines. 

Une soupe palestinienne au menu du restaurant. © Nastasia Peteuil

 Hummus, musakhan, maftoul et falafel

N'ayant jamais goûté des plats traditionnels palestiniens, je me suis rapidement laissé tenter par l'endroit. Au moment de la commande, difficile de passer à côté d'un petit livret rouge posé vers la fenêtre. "One day an elephant stepped on an ant house"  nous propose de lire des entretiens avec des enfants afghans. Une publication datant d'un menu précédent sur le pays.

Du côté du takeout, des fascicules alignés dans une petite boîte en plastique sont à disposition de la clientèle. On voit que le lieu a été pensé par des artistes. Les motifs attirent vraiment le regard! Sur cette page de format A3, neufs petits articles abordent des thèmes de société à travers plusieurs entretiens avec des Palestiniens.

On y apprend comment les Palestinien(ne)s trouvent leurs futurs époux(ses), comment les habitants vivent la résistance et les colonisations ou encore quelle place la religion prend sur les Territoires palestiniens et à Jérusalem.

Ce document explique la culture, les traditions et la situation politique des Palestiniens. © Nastasia Peteuil

Un menu polémique

Comme pour chaque nouveau menu, le restaurant organise des cycles de conférences pour échanger et débattre de la situation politique du pays, tout en accordant une place à la découverte de la culture.

Comme l'explique un article du Washington Post, les conférences sur la situation palestinienne ont été largement critiqué par certaines personnes de la communauté juive, questionnant la pertinence du choix palestinien, ne voyant pas comment les États-Unis étaient impliqués en terme de conflit avec ce territoire.

 Le 8 novembre dernier, Conflict Kitchen a même reçu des menaces de mort. La police a donc demandé au restaurant de fermer ses portes pour des questions de sécurité. Dès lors, des dizaines de post-it sont venus se greffer sur les murs du bâtiment, des mots de soutien et d'encouragement. Finalement, le restaurant a rouvert dès la semaine suivante.

Pour en savoir plus sur le restaurant, vous pouvez jeter un oeil sur www.conflictkitchen.org

Palestinian take out. © Nastasia Peteuil

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra