Une force

brille effleure flotte brûle serre brûle scintille brûle

J'ai acheté un panier de légumes bio aujourd'hui à un garçon qui disait ne plus trop avoir d'argent en ce moment. Il ne semblait pas trop malheureux mais moi je me suis dis que quelque chose clochait car il cultive pour donner à manger et c'est difficile.

Ne pas acheter une bouteille de coca cola, ne pas acheter sur Amazone, faire un sandwich et le porter à quelqu'un qui à faim, n'importe lequel dans la rue il y a le choix. Passer du temps à ça. Personne n'en saura rien que moi, et mes enfants qui savent ses gestes et qui font aussi de temps en temps pareil. J'écoute Aragon chanté par Léo à l'heure où j'écris ce billet. Ce que je sais c'est que la belle vie s'use en mettant les gens au boulot idiot et dur pour qu'ils ne pensent plus, qu'ils ne sachent plus qu'il est  bon de marcher dans le vent. Quel intérêt et pour qui? Pour une poignée de richissimes? De lire de la poésie dans la cuisine pour son amoureux, à haute voix, lui demander d'en lire aussi, à 20h20, à l'heure où les fantômes toquent à la porte.

Et plus ça va plus je me dis que nous ne sommes pas différents mais semblables, en commun la même peur de disparaître, et ça fait faire de bien belles conneries, vouloir écraser son semblable son frère. On s'en tirera pas comme ça, d'ailleurs on s'en tirera pas.

brille effleure flotte brûle serre brûle scintille brûle, écrivait Sarah Kane avant de mourrir, jeune dramaturge pour qui la vie était brûlure

Ne pas acheter une bouteille de coca cola, ne pas acheter sur Amazone, faire un sandwich et le porter à quelqu'un qui à faim, n'importe lequel dans la rue il y a le choix.

 

Et cet ami qui me disait un soir qu'en marchant il sentait la présence de son enfant disparu dans le chant de l'oiseau.

Tant que je ne désespère pas  le monde tiendra

Ici dans la maison que je ne possède pas que des bouquins, Yves Bonnefoy et Beckett en pagaille.

Ne pas acheter une bouteille de coca cola, ne pas acheter sur Amazone, faire un sandwich et le porter à quelqu'un qui à faim, n'importe lequel dans la rue il y a le choix.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.