l« L’extrémisme » : nouvelle obsession du pouvoir russe

Helmut Berlinger, un pasteur protestant vivant depuis 25 ans en Sibérie s’est vu retirer son permis de séjour pour incitation à « l’extrémisme ». Craignant d’être expulsé manu militari il s’est enfui à Riga d’où il a bien l’intention de contester cette mesure qu’il estime arbitraire.

 

 En Russie, ces derniers temps les extrémistes foisonnent littéralement. Quelques exemples : Carine Clément, sociologue française renvoyée à Paris avec une interdiction de séjour de dix ans, Egor Joukov condamné à trois ans de prison avec sursis pour « écrits subversifs » sur son blog, le chamane sibérien qui voulait « exorciser » Poutine et maintenant un pasteur baptiste.

 Helmut Berlinger vivait depuis 25 ans avec sa famille dans la ville de Tavda, située dans  la région de Sverlodsk (Oural). Il dirigeait avec les baptistes de la ville une petite entreprise agricole dont les revenus lui permettaient de vivre. Pendant son temps libre il visitait les orphelinats qu’il aidait généreusement.

« Russophile de choc, il considérait la Russie comme sa véritable patrie et avait même caressé l’idée de demander la nationalité russe avant d’en être dissuadé par son fils. » rapporte Alexandre Pougatchev journaliste, sur le site » Temps présent » et relayé par Alexandre Soldatov sur Credo Press

 Les soucis du pasteur ont commencé en 2018 lorsque des officiers du FSB ont commencé à s’intéresser à ses lui. Ils ont trouvé que ses activités missionnaires violaient la législation russe dans le domaine des cultes et lui ont interdit de célébrer des offices chez lui.

En juin 2019 on lui a enlevé son permis de séjour sans explication et tous ses efforts pour savoir les raisons ont été vains. Il a donc décidé de partir de lui-même pour éviter l’expulsion qui s’accompagne toujours d’une interdiction de séjour, plus ou moins longue selon les cas.

 « Une menace pour la Russie »

  Interrogé sur les raisons de cette décision un officier du FSB de la ville de Sverdlovsk a expliqué que le pasteur constituait une menace pour la Russie : « Berlinger est un citoyen allemand qui utilise la religion à des fins politiques. Il recommande aux fidèles de se soustraire aux obligations imposées par la loi ce qui est contraire aux enseignements de l’orthodoxie et constitue un danger pour la Russie »

 A Tavda, la population ne s’en remet pas. Le pasteur était aimé de tous. Des organisations de défense des droits humains ayant eu vent de ce qui n’est rien d’autre qu’un déni de justice lui ont proposé leur aide pour sortir de cette impasse, aide qu’il a refusé pour ne pas « politiser son affaire » car il veut revenir, une fois justice rendue, dans ce pays qu’il aima et considère envers et contre tout comme sa patrie.

 Nathalie Ouvaroff

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.