Dieu,optimisme et vodka:meilleurs antidotes contre le coronavirus!

Face à la propagation du coronavirus la population russe garde son calme comptant sur l'aide de Dieu et de la vodka...

Dieu, optimisme et vodka : meilleurs antidotes contre le coronavirus !

 

Alors que le monde entier s’inquiète de la propagation du coronavirus les russes, pour le moment, épargnés, conservent un calme olympien.

Mardi matin, « Rospotrebnadzor » service fédéral de surveillance de la consommation a fait savoir que les tests effectués sur les 113 personnes suspectées d’être porteuses  du virus étaient négatifs.

La veille, interviewé par la radio « Echo de Moscou», Guennadi Onichenko professeur spécialisé dans les maladies infectieuses s’est montré rassurant « j’estime que les mesures prises par la Chine sont excessives et infondées, il y a déjà eu dans le passé récent des épidémies : grippe aviaire, grippe porcine et on n’a pas mis des villes entières en quarantaine »et de conclure « il ne faut pas paniquer. On connaît ce virus depuis longtemps, il existe une trentaine de médicaments pour en venir à bout ; il suffit de prendre des mesures d’hygiène élémentaires et de s’abstenir de manger des aliments crus… »

"Le virus a peur de l'alcool"

Les nouvelles alarmantes venant des quatre coins de la planète sur les avancées du virus ne touchent pas outre mesure la population. Au cours d’un sondage effectué par Victoria Vorotnikova pour le journal « Blok- not de Voronej », ville située à l’est de Moscou seulement 30% des personnes interrogées se sont déclarées inquiètes pour les autres il s’agit d’un épiphénomène qui ne les concerne pas. Même son de cloche à Moscou :« Je n’ai pas peur, les russes sont optimistes, ils ont de bonnes défenses immunitaires, nous prenons soin de notre santé et nous prions Dieu pour qu’il nous protège » raconte Mikhaïl, coiffeur dans un salon de l’ouest de la capitale et d’ajouter «  nous avons notre vodka, le virus craint l’alcool…

Quant à Vladimir Jirinovski, leader  du parti LDPR (droite populiste)il voit dans le virus « une provocation des américains contre la Chine »

 

Nathalie Ouvaroff

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.