Quand sourdre la colère et porte le vent..

Femme de peu qui s'adresse au Monarque

La route est longue vers.... vers quoi ?


Où se porte ton regard ?
L'horizon est-il si loin qu'il te faille courir ?
Nomme nous ton ennemi, il deviendra le nôtre...
S'appelle-t'il la Faim, la Maladie, l'Honneur,
Baisse les yeux (grand) homme car
Il n'est point de plus grande richesse
Que le partage du temps présent
D'arme plus efficace que la bonté
De sentiment que la fierté
De gloire que d'être aimé.

Ainsi,


Il était un roi qui pour se faire entendre
Usait d'un porte-voix.


Le débit saccadé des paroles se perdait dans les airs...
Ce suzerain malheureux perdait tour à tour "ses mots" puis ses "sujets".
Faute de combattant,
Notre homme n'entra même pas dans les légendes car si (grand) fût-il
Son organe vocal n'ayant point travaillé la droiture,
Il fût mené aux douves et se trouva noyé
Dans le flot retrouvé
De ses mots indicibles, égarés.. , incompris.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.