Légion d'honneur: "les maisons de l' Education" , une Ecole très "spéciale"...

Quand une Ecole de la République financée principalement par les contribuables et accessible uniquement "aux filles,petites-filles ou arrière-petites-filles" des détenteurs de la Légion d'honneur prône ouvertement la "non-mixité" .

La liste des promus est parue aujourd’hui.

On retiendra que le jeune Marin violemment agressé et handicapé pour avoir défendu un couple s’embrassant à Lyon est nommé « à titre exceptionnel » « Chevalier ».

Il côtoiera entre autre Michel Houellebecq,  Michèle Laroque ou bien Stéphane Bern pour les plus connus.

Il est drôle de noter que cette distinction, née sous Napoléon, qui visait à reconnaître le mérite des militaires,  soit délivrée sous la réserve d’exception à la personne qui s’en rapprochait le plus dans l’idée…

Je ne pavoiserai pas davantage sur le mérite ou pas d’untel.  Quelque part, je sais que le commun des citoyens n’y a pas accès et qu’il faut avoir « des contacts » privilégiés pour pouvoir y prétendre.

Comme beaucoup, je pense que ces nominations sont une manifestation comme une autre d’un « élitisme social » et je l’ai intégré. Il y a d’autres combats plus importants et plus immédiats à mener.

Quoique que… On ne cesse de nous rabattre les oreilles que les caisses sont vides. Je cherche les économies... 

17 millions d’euros financés par l’Etat pour le fonctionnement de la "machine " Légion d’honneur. 

Principal poste de dépenses ?

« La Grande Chancellerie propose un avantage concret : faire entrer sa fille, sa petite-fille ou son arrière-petite-fille dans l’une des deux Maisons d’éducation de la Légion d’honneur. Des internats d’excellence, non mixtes, avec admission sur dossier et uniforme obligatoire. »

 Forcément en tant q'enseignante, cela me titille d'aller y voir de plus près..

Voici les 10 "chiffres clés" annoncés sur le site.

  • 480 collégiennes
  • 420 lycéennes
  • 70 étudiantes en classes post bac
  • 112 professeurs et 50 agents de vie scolaire
  • 100% de réussite au brevet des collèges en 2018
  • 100% de réussite et 100% de mentions au baccalauréat en 2018.

112 professeurs pour 970 élèves. Soit un taux d'encadrement de moins de 9 élèves par enseignant.  

50 agents de vie scolaire pour 970 élèves. Soit un "surveillant" pour moins de 20 élèves.

Et dire qu'on se tape des grèves pour demander à être moins de 25 dans les classes. Peut être qu'en fait, on n'est pas assez ambitieux?

Allez, dernier petit "extrait", pour le plaisir:

"Le projet éducatif des maisons d’éducation de la Légion d’honneur a pour ambition de former des jeunes filles bien dans leur époque et de les préparer à leur vie future dans le respect des valeurs morales de l’institution."

De quoi encore me titiller,pensez-vous. Continuons donc la lecture du site de ces hauts lieux d'Education et d'Instruction:

Passons les histoires d'uniforme, de révérence, de remise des rapports et autres pratiques napoléoniennes "anecdotiques", vestiges d'un autre temps pour nous arrêter sur celle-ci:

Le système de non-mixité crée un environnement naturellement studieux pour les élèves, à un âge où la différence de maturité entre garçons et filles et le phénomène de « tribu » des adolescents interfèrent parfois dans le déroulement des cours et l’épanouissement des jeunes personnes.

La non-mixité offre aux élèves un contexte d’études serein, leur permettant d’acquérir une bonne confiance en elles et favorisant une simplicité dans les relations aux autres."

 Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer. Un enseignant qui se risquerait à prononcer de tels propos serait probablement mis à pied. Qu'il y ait des écoles d'excellence, pourquoi pas. On pourrait toutefois attendre d'une école financée par l'Etat ( ou pas d ailleurs), le respect d'un des principes fondateurs de notre République: L'égalité.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.