Zemmour/islamistes, même combat.

Les méthodes ne sont pas les mêmes mais elles amènent aux mêmes conséquences.

La comparaison peut paraître surprenante et pourtant.

Les islamistes revendiquent une seule interprétation de l'Islam: une lecture littérale, sans recul, sans contextualisation.

Les règles de vie énoncées dans les textes sacrés sont suivies sans réflexions sur l'espace ou le temps. 

Tel est l'Islam prôné par quelques écoles. Un texte sacré qui ne pourrait par essence être travesti par la réflexion des hommes.

Interpréter est selon eux un acte d'apostasie. Etre musulman ne se définirait que par l'application d'une charia stricte au plus près de la vie des musulmans du VII ème siècle au Moyen-Orient. 

Hors, en France, on n'offre plus de chameaux ou de dromadaires en cadeaux de mariage et on n'affranchit plus d'esclaves.  L'application d'une charia pensée au Moyen-âge dans une région désertique à un pays européen au XXIème relève de l'épreuve olympique et se heurtera à des réalités rendant tout simplement impossible l'exécution de celles-ci.

Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que les islamistes ont crée un califat : ne pouvant vivre l'Islam du VIIème siècle dans aucun endroit de la planète, ils ont purement et bonnement choisi de le ressusciter : guerres de religions, esclavagisme, burqa, avilissement des femmes. Un bon dans le passé de plusieurs centaines d'années. 

Il est intéressant de noter pourtant leur choix que les notions de générosité ( sadaaqa) , protection des plus faibles (diimis) et de respect de l'être humain ( notions pourtant littérales) aient disparu de leur "royaume"...

En effet, prenons pour exemple l'esclavagisme. Une lecture littérale permettrait aux premiers abords de penser qu'il est légitimé par le livre saint des musulmans.

Pourtant à y regarder de plus près, du côté des moeurs du VIIème siècle,  nous sommes en plein Moyen-âge en Europe. L'esclavagisme est pratiqué par tous y compris en France, fille aînée de l'Eglise catholique. Les femmes n'ont aucun droits. Ne pas être catholique est une hérésie. Le prosélytisme est une mission divine. 

Dans ce contexte, une religion émerge : sans avoir la prétention de révolutionner son époque, elle tente des avancées nouvelles: protections des minorités même non coreligionnaires en échange d'une taxe, droit au divorce et à l'héritage pour les femmes, obligation d'avoir leur consentement en cas d'union, possibilité d'affranchir un esclave et de l'épouser légitimement, polygamie sous conditions strictes, abolition du clergé.

Le catholicisme de l'époque voit ces avancées comme un paganisme nouveau .

Ainsi, si l'Islam cite l'esclavage, ce n'est pas tant pour le légitimer que pour décrire une réalité contextuelle et y apporter une législation à l'époque totalement inexistante.

Voici ainsi une différence de vision fondamentale entre les islamistes et les musulmans que je nommerai majoritaires. Les uns appliquent lorsque les autres réfléchissent.

 

Cette différence fondamentale, Eric Zemmour ne la voit pas, pire, il la réfute comme si elle n'existait pas.

Sa vision est aussi fondamentaliste que celles des islamistes: pour lui, être musulman, par définition, c'est appliquer la charia sans réflexions, sans raisonnement, sans contextualisations. 

Aussi réducteur que de penser que Civitas est la vraie réalité du christianisme. Les chrétiens de tous bords apprécieront.

Vous pourrez lui hurler que non, ils existent d’innombrables courants de pensées, que nenni. Pour lui Islam= Charia appliquée à la lettre par des musulmans. 

Vous êtes musulmans et vous contestez sa vision? C'est simple, vous n'êtes pas vraiment musulmans.

Voici donc le lien fondamental, le fil invisible connectant deux idéologies apparemment opposées: condamner les musulmans à être défini par une vision ultra-rigoriste du Coran.

Pourtant n'est il pas à rappeler à Eric Zemmour les luttes fratricides entre le Sunnisme et le Chiisme? Et le Soufisme, le Kharidjisme sans oublier les vingtaines d'autres courants? 

Non. Monsieur Eric Zemmour a décidé que le vrai musulman ne pouvait être que celui promu par Daesh. Pire, il le théorise et propage son argumentaire sur les écrans, les ondes et les livres.

Eric Zemmour est aujourd'hui l'idiot utile du fondamentalisme. 

A ceux et celles, français et françaises musulmans qui vivent en harmonie dans la société, on hurle: vous n'êtes pas de VRAIS musulmans!

Les fondamentalistes le disent. Eric Zemmour le répète. Si deux entités si différentes le pensent, peut être est-ce une vérité?

Le danger est immense. Rejeter, pointer du doigt et isoler les musulmans occidentaux est un magnifique levier de recrutement pour les islamistes. "Votre pays vous rejette, vous, ses enfants. Nous sommes votre vraie patrie". 

A y regarder de plus près, il est intéressant de constater que l'ultra-droite israélienne utilise exactement le même procédé pour appeler à l'émigration des français de confession juive: "Votre pays vous rejette, vous, ses enfants. Nous sommes votre vraie patrie".

Etre accueilli provoque forcément la reconnaissance. La reconnaissance envers un pays, sa politique, sa doctrine. A contrario, il provoque également le rejet envers sa patrie de naissance, sa politique, ses lois.

Halte à la caricature des musulmans. Le jeu est dangereux. Les répercussions se jouent sur deux tableaux: sur les français non musulmans chez lesquels le doute s'installe et sur les français musulmans chez lesquels la perte d'identité se distille.

 A l'heure actuelle, on peut se poser cette question: qui des deux à réellement stigmatiser les musulmans: le voile ou Eric Zemmour?

 

 

ps: cet article est écrit sur mon temps libre ( et donc très restreint!). Personne pour me relire. L'orthographe sera si besoin corrigé au fur et à mesure de mes relectures...Merci!

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.