Aujourd'hui, je suis allé voir ma voyante

Aujourd’hui, je suis allé voir ma voyante. Elle m’a affirmé : «  si votre président impotent a perdu  toute sa boule, le système politique qu’il suit, quant à lui, a encore toutes ses cartes ».

- Ok ! Ça je le sais. Mais encore ?

- Hier votre pétrole était rouge. Et maintenant il est nauséabond.

- Je le sais également. Je ne suis pas venu pour que vous me parliez de mon passé mais surtout de mon avenir.

- Vous savez, par les temps qui courent, ce n’est pas évident. Je vais voir ce que je peux faire !

Elle ajoute : « Ce n’est pas encore l’heure, pour vous, de changer de régime car il vous va bien. Quand à  vos amis ils ont intérêt à être plus clair. Travaillez, prenez de la peine ». Et bla bla bla….Attendez ! Une seconde ! Je ne sais plus ou j’ai mis ma boule.

-  C’est contagieux.

- Je ne la retrouve pas. Vous ne préférez pas plutôt le mare du café.

- Pourquoi pas !

- Oh là là ! Quelle marmelade ! Un changement ! Oui, les temps changent ! Il neige à Tunis et Paris est ensoleillé.

- Mais sur l’Algérie ?

- Sur l’Algérie, le ciel est orageux mais sans grande menace pour le moment.

- Vous ne croyez pas que vous vous êtes trompée de tasse ? Je ne suis pas venu pour la météo.

Alors ?

- Je vois, je vois. Eh ! bien rien ! Pas de transparence, Trop de turbulence. Une masse avance masquée. Si j’ai un conseil à vous donner : « ne vous focalisez pas sur ce qui se passe aujourd’hui et préparez demain. L’enveloppe timbrée est déjà prête. Il ne reste plus qu’à la poster. Apprenez plutôt à travailler ».

Ecoutez ! Moi, je ne suis pas savante. Je ne vois que le très proche avenir. Et pour le moment vous n’en avez pas. Revenez me voir  la semaine prochaine.

- Je vous dois combien ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.