New Morning
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 juin 2018

La musique éclectique roots américaine version Hazmat Modine

A l’encontre des attentes de l’industrie musicale actuelle, le turbulent groupe de New Yorkais Hazmat Modine, mené par l’extravagant Wade Schuman, s’est tissé sa place sur la scène internationale depuis plus de vingt ans à grands coups d’harmonica et de cuivres.

New Morning
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après trois albums, Bahamut en 2006, Cicada en 2011 (pour lequel le groupe reçoit le prix Charles Cros) et Extra-Deluxe-Supreme en 2015, voici le nouvel opus Box of Breath, sorti chez Jaro Records et enregistré, comme à leur habitude, entre New York et l’Allemagne.

La mystérieuse troupe d’Hazmat Modine ne pouvait que surgir du terreau fertile musical de New York, cette immense metropole où se conjuguent et fusionnent des musiques bariolés de tous genres.

« Le line-up du groupe est très divers et inclus des hommes et des femmes de tous âges, noirs et blancs, et des musiciens de rock autant que de jazz. Je pense que c’est un des ingrédient essentiel de ce groupe. Je choisi des gens qui ne vont pas naturellement ensemble » explique Wade Schuman, en ajoutant : « j’aime l’idée de la musique typiquement new-yorkaise : éclectique par nature »

Hazmat Modine

Formé en 1998, les sonorités de ce collectif hors norme puisent dans la musique blues et swing typiquement américaine des années 20 et 30 en y infusant des sonorités du monde entier, des rythmiques caribéennes et africaines, au rocksteady jamaïcain en passant par la musique klezmer et tzigane de l'Europe de l'Est et les chants tuvan des steppes mongoles. Un cocktail surprenant de sonorités, agrémenté d'instruments rares et divers, qui abouti à une musique indéniablement authentique et finement ficelée. 

The Tide live at BBC © Fredrik Kinbom

Menés donc par le fameux Wade Schuman, non content d'être leader de cette troupe de globetrotters, celui-ci en plus d'être musicien multi-instrumentiste, est professeur d'art à l'université de New York et peintre reconnu pour ces oeuvres au styles distincts et raffinés. Néanmoins, c'est ici avec son harmonica entre les mains qu'il fait preuve de grande virtuosité. 

Lost Fox Train © musprof

Hazmat Modine est indéniablement un groupe dont on fait pleinement l'expérience en format live. Les 13 titres de leur dernier opus "Box Of Breath" condensent les éléments sous-jacent à la véritable musique roots américaine. L'écriture shakespearienne de Wade Schuman alliée aux puissantes notes cuivrés et déjantés de sa bande de lascars inter-générationels ne laisse pas indifférent. Ce album pourrait bien être le magnus opus d'Hazmat Modine.

A découvrir au New Morning le mardi 12 juin 2018. 

- lien billetterie -

En 1ere partie de soirée : CORY SEZNEC Bandhttp://www.coryseznec.com

Portes 20:00 - metro Chateau d'Eau - New Morning, 7/9 rue des petites écuries 75010 PARIS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel