Niblischim
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 mai 2015

Compte-rendu de la manifestation contre Monsanto à Marseille, 23 mai 2015

Niblischim
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aujourd'hui, 23 mai 2015. Jour de marche mondiale contre Monsanto, une entreprise dont son principal moteur rentable est la vente d'organismes génétiquement modifiés ainsi que de pesticides (le fameux Roundup). Une entreprise pouvant se tenir responsable - en partie, ce n'est pas la seule - du massacre progressif de la terre, d'un bon nombre de soucis de santé dans la population (cancers, autismes, malformations ..), à travers les caractéristiques extrémement nocives des particules composants ses produits, et on commence de plus en plus ces temps-çi à en connaitre les effets négatifs (exemple : le glyphosate, composant de base du Roundup, a été classé par le Comité International de Recherche contre le Cancer comme cancérogène). Egalement, Monsanto s'est imposé comme un lobby trés important, faisant pression sur beaucoup de gouvernements pour que l'utilisation de ses produits soit fortement démocratisée. La multinationale prend de plus en plus d'ampleur (en posant de plus en plus de brevets sur des semances, par exemple) dans une époque où la planéte commence à nous montrer ses limites, sans que ça l'inquiéte tant que ça.
En tant qu'êtres humains, à petite échelle, on ne peut pas forcément changer la donne du jour au lendemain, alors on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. On informe, on relaie les informations, on boycotte les marques utilisant des produits venant de Monsanto, on appelle au boycott, et l'on manifeste. Dans l'espoir d'un jour vivre dans un monde où l'être humain cesserait de jouer avec la Nature.
Et manifester, ce 23 mai 2015, c'est ce que beaucoup de gens ont fait, issus de pays différents, pour éveiller la population, la voix et le poing levé, les coeurs et les poings serrés, des drapeaux vibrants dans les airs, les pas frôlant les routes et les trottoirs, et des slogans scandant "Non à Monsanto", "Monsanto assassin", "OGM on en veut pas" ...
Ce 23 mai 2015, comme dans d'autres villes en France, il y avait une manifestation à Marseille. J'y ai participé. C'était vraiment agréable, c'était collectif, intense, plein de vie et de volonté, plein de hargne parfois, mais toujours plein de raison. Cela m'a fait vraiment un bien inqualifiable de pouvoir enfin hurler à pleins poumons contre une multinationale que je déteste. "Réveillez-vous !" faisions-nous passer comme messages aux Marseillais, Marseillaises, qui erraient dans les rues, parfois assis à un comptoir de bar, sur la terrasse d'un restaurant, ou prés des portes de magasins.
Et ici, dans cet article, j'aimerais construire un édifice à la mémoire de cet événement, qui me laisse un bon souvenir, toujours dans l'espoir qui cela fasse prendre conscience.
A travers des photos, puis un montage vidéo, je vous invite à voyager tout le long de notre itinéraire dans la ville de Marseille (13), qui aura duré pour nous environ deux heures.
Information : Si jamais vous vous reconnaissez dans ces images, et que vous ne souhaitez pas y apparaitre, contactez-moi, je flouterais votre visage. J'ai tout de même fait attention à ne pas prendre de photos que l'on pourrait juger "compromettantes".


Début de la marche.

Une pancarte tenue par une jeune fille !

 Une autre pancarte !

Un panneau trés artistique !

Début de la manifestation. Le monde commence à brandir les pancartes dans les airs.

Appel au boycott !

Jardiner sans pesticides ni OGM, c'est résister !

Toujours autant de monde !

Le drapeau anarcho-syndical est brandi derrière une foule tendant des panneaux.

Une femme tenait, distribuait des tiges d'amaranthe (une plante connue pour résister au Roundup) en guise de protestation.

A bas Monsanto !!



Marche contre Monsanto, Marseille : 23 Mai 2015, cliquez ici pour voir la vidéo depuis Dailymotion

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse