Adriana et les Noces de Corail

ou comment l'amour survit au drame, au Festival d'Avignon Off

Dans la sublime Salle du Roi, au Théatre du Roi René en Avignon Off, sur un texte d'Amin Maalouf, avec Adriana, sa musique étrange et ses contre jours rouges, on se dirait à la tragédie grecque au Théatre antique.. Comment survivre seule au drame; le viol, l'enfant du viol; que pouvons nous juger d’autrui d’où nous regardons, où pouvons nous aller?… Caroline Rochefort éblouissante dans le rôle titre comme à son habitude.  On en sort marqué.

Dans la plus modeste petite salle du Théatre des Béliers, avec Les Noces de Corail, de Laure Loaêc, on se pose les mêmes questions ou presque… Comment l’amour survit il à deux au drame, l'irrémédiable maladie de l'enfant du couple, comment y vivre selon ce qu’on est?. Amandine Pudlo et Cesar Méric crachent leur tripes. On est tout près, presque sur le divan du psy. Les déchirement de l'affaire Lambert ne peuvent manquer de résonner dans nos têtes?

Question actuelle ou éternelle, le spectateur décidera, ou pas, selon ce qu’il a lui même vécu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.