USA : BlackLivesMatter met les démocrates face à eux même et les force à la raison.

Une division de plus est née entre les démocrates présent au Congrès et l’aile gauche du parti. Les premiers soutiennent le mouvement de protestation sans appuyer une réforme de la police, quand les seconds avancent le “slogan” DefundThePolice et soutiennent entièrement le mouvement de protestation.

Si les élus démocrates ont compris qu’il s’agissait d’un sujet important au yeux de la société US, ils ont surtout compris qu’il était également piégeux en cette année présidentielle face à un Trump. Malheureusement, se voulant l’incarnation de la force régalienne, ils semblent passer à côté de l’essence même de ce mouvement populaire qui lutte entièrement pour une autre vision de la société US.

0*wW-mbPvQYMQs5_Hn

Les caciques démocrates s’opposent évidemment à un “démantèlement de la police” et craignent de se laisser piéger par les républicains qui les surnomment déjà les “DefundThePoliceParty”. En adoptant cette posture, ils délaissent la question de fond qui est posée par le mouvement en cours aujourd’hui.

Singulièrement, quand Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) reprend le concept de DefundThePolice, elle ne propose pas un démantèlement pur et simple des forces de police : elle pointe du doigt...

Pour lire l'article en entier gratuitement : USA : BlackLivesMatter met les démocrates face à eux même et les force à la raison.

 

Retrouvez-moi sur Twitter en cliquant ici.

Nicola Lopez Nicola Lopez

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.