Nicolas Cadiour
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 févr. 2022

6 votes où l'eurodéputé Mélenchon a défendu les intérêts du régime de Poutine.

Mélenchon a systématiquement défendu les intérêts du régime de Vladimir Poutine. Il n'a pas hésité à utiliser son mandat d'eurodéputé dans cet objectif. Voici 6 votes le démontrant.

Nicolas Cadiour
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1) Mélenchon et les tatars de Crimée, ces atteintes au droits de l'homme "pas très réalistes"

2) Mélenchon défenseur de la propagande de Poutine et de la dépendance européenne au gaz russe.

3) Mélenchon et les sanctions contre... L'Ukraine

4) Résolution suite à l'assassinat de Boris Nemtsov


1) Mélenchon et les tatars de Crimée, ces atteintes au droits de l'homme "pas très réalistes"

Ici, dans ce texte, Mélenchon justifie un vote contre une résolution condamnant le mauvais traitement de minorités en Crimée (en particulier les Tatars) suite à l'annexion illégale de cette dernière.

(Lien : http://europe.jean-luc-melenchon.fr/analyses-des-textes-votes-en-session/2-4-fevrier-2016/#d20

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/RC-8-2016-0173_FR.html?redirect ) 

Pour rappel, voici une déclaration de Mélenchon après cette annexion. "Bien sûr la Crimée est « perdue » pour l’OTAN. Bonne nouvelle. Il faut espérer que, du coup, la bande de provocateurs et d’agités qui dirigent la manœuvre va se calmer quelque temps (...)  la frontière de l’est est à peu près stabilisée si l’OTAN n’en rajoute pas.   "

Revenons en aux tatars. Mélenchon qualifie cette résolution de "propagande anti russe de l'UE". Ces accusations sont pourtant parfaitement documentés par de nombreux organismes reconnus y compris l'OSCE tant vanté par Mélenchon depuis quelques jours. 

Afin de faire diversion, mélenchon évoque le soutien d'Erdogan au tatars. Ceci est totalement malhonnête et Erdogan n'a rien à voir avec cette résolution. 

Afin de justifier son vote contre totalement incomprehensible si ce n'est pour ne pas critiquer le régime de Poutine, Mélenchon préfère dénoncer diverses blocus contre la Crimée tout juste annexée, denoncant entre autre le "gouvernement néo nazis d'Ukraine.

Lire Mélenchon, c'est découvrir sa haine de l'Ukraine, et sa capacité à la diaboliser (il ne s'agit pas de nier l'existence d'un problème avec l'extrême droite fasciste en Ukraine, juste de dénoncer son instrumentalisation pour justifier les agissement d'un régime Poutinien d'extrême droite, parrain des extremes droite europeen, et criminel de guerre)

Tatar

La même année ou Mélenchon qualifie de "propagande anti russe" cette résolution et de "pas très réaliste" les accusations de mauvais traitements envers les Tatars, Mélenchon décide de s'abstenir de voter pour une résolution dénonçant le sort d'Idar Dadin, tatars torturé en prison pour des manifestations pacifiques.

Voici la justification de Mélenchon : " Mais elle en profite également pour exprimer sa solidarité avec « les territoires occupé d'Ukraine » qui ne sont autre que la Crimée, rattachée à la Russie par referendum et avec certains Tatars de Crimée, qui ont organisé un blocus alimentaire avec l'aide de l'extrême droite…"

Est ce bien ce que dit la résolution ? 

"5.  exprime sa solidarité avec les personnes arrêtées en Russie et dans les territoires temporairement occupés d’Ukraine, y compris les Tatars de Crimée, sur la base d’accusations fausses et non fondées, et demande leur libération immédiate;" Voici le passage exprimant la solidarité.

Il ne s'agit pas d'une solidarité avec les "territoires occupé d'Ukraine" mais avec les personnes arrêtées sur la base d'accusations fausses et non fondées en Russie et dans les territoires temporairement occupés d'Ukraine. Mélenchon réécrit donc la résolution pour pouvoir parler de l'extrême droite, et justifier son vote. 


2) Mélenchon défenseur de la propagande de Poutine et de la dépendance européenne au gaz russe. 

Ukraine propagande

Lien vers le blog de Mélenchon

http://europe.jean-luc-melenchon.fr/analyses-des-textes-votes-en-session/13-15-janvier-2015/#d5

Lien vers la résolution

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/RC-8-2015-0008_FR.html?redirect

Voici ce qu'affirme Mélenchon

"Et pour finir le texte prévoit de créer une stratégie de communication pour contrer la propagande Russe et de « développer des instruments qui permettraient à l’UE et à ses membres de faire sa propre propagande a un niveau européen et national »"

Après une lecture de la résolution, aucune trace de ce passage. Voici cependant un passage quasi identique, il s'agit du point 26 :

"26. invite la Commission européenne et le membre de la Commission en charge de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement à préparer et présenter au Parlement européen dans un délai de deux mois une stratégie de communication pour contrer la campagne de propagande russe dirigée vers l'Union européenne, ses voisins de l'Est et la Russie elle-même, et à développer des instruments qui permettraient à l'Union et à ses États membres de faire face à cette campagne de propagande au niveau de l'Union et au niveau national;"

La résolution ne parle donc de "contrer a propagande russe" et de développer non pas des instruments de propagande comme l'affirme Mélenchon, mais des instruments pour faire face à cette campagne de propagande.

Encore une fois, Mélenchon réécrit un texte pour ensuite attaquer les initiatives européennes pouvant gêner la Russie, ici dans sa propagande et ces tentatives de déstabilisations de l'UE. 

"Ainsi, nos médias, déjà massivement anti-Russes, ne suffisent pas, il faut créer des instruments de propagande assumée au niveau européen. Rappelons que la propagande n'est pas l'information. Sommes-nous donc en guerre avec la Russie"

Mélenchon se permet même de critiquer les médias "massivement anti-Russes" et d'agiter encore une fois le spectre de la guerre pour justifier son vote contre. 


3) Mélenchon et les sanctions contre... L'Ukraine

Ici, une résolution propose de renouveler des partenariats scientifiques entre l'UE et l'Ukraine. Partenariats portant sur l'agriculture, l'environnement, la santé et j'en passe. Ces partenariats sont anciens, et arrivent à expiration à l'époque du vote. Il ne s'agit même pas de les changer, juste les renouveler. Que fait Mélenchon ? Il vote contre.

Comment Mélenchon peut il refuser toute sanctions envers la Russie et en même temps sanctionner l'Ukraine concernant la coopération scientifique dans des domaines comme la santé ? 

http://europe.jean-luc-melenchon.fr/analyses-des-textes-votes-en-session/15-18-decembre-2014/#d4

En 2015 Mélenchon a voté contre un texte voulant accorder une assistance macrofinanciere à l'Ukraine. Sa justification ? Son amitié pour le peuple Ukrainien. Il ne souhaite pas que l'Ukraine soit soumise au joug des institutions de Brucelles.


Mélenchon vote contre la coopération scientifique avec l’Ukraine pour ne pas encourager un gouvernement qu'il qualifie de néo nazis, mais vote contre une aide financière à ce gouvernement par amitié pour le peuple Ukrainien. Indécence et hypocrisie au service des intérêts de Poutine, l'effondrement économique de l'Ukraine. 

Voici une déclaration de Mélenchon concernant l'effondrement de l'économie Ukrainienne.

"Tout repose donc à présent sur le sang froid de Vladimir Poutine et des dirigeants russes. Pas de guerre ! La patience, l’écroulement de l’économie ukrainienne, la désagrégation de ce pays qui a tant de mal à en être un, tout vient à point a qui sait attendre. La guerre est le pire qui puisse arriver à tout le monde en Europe et dans le monde. La guerre au milieu de sept centrales nucléaires dont la deuxième du monde, devant le sarcophage de Tchernobyl, la guerre serait un désastre dont l’Europe ne se relèverait pas avant des décennies. Les USA doivent rentrer chez eux et laisser les habitants de ce continent régler leurs problèmes."


4) Résolution suite à l'assassinat de Boris Nemtsov

Cette justification de vote est représentative des méthodes de Jean Luc Mélenchon. Cette proposition fait suite à l'assassinat de Boris Nemtsov, opposants à Poutine qui avait prévu une manifestation contre la guerre. Mélenchon vote contre.

Voici le lien vers le blog de mélenchon.

http://europe.jean-luc-melenchon.fr/analyses-des-textes-votes-en-session/9-12-mars-2015/#d34

Voici le lien vers la résolution, lien mis par Mélenchon lui même. 

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/RC-8-2015-0239_FR.html?redirect

Pour justifier son vote contre ce texte demandant entre autre une enquête sérieuse, il evoque 2 raisons. 

1) Mélenchon réécrit la résolution afin de pouvoir mieux l'attaquer. Voyons cela en detail : 

"Quelques lignes plus loin l'antisémite et raciste Alexey Navalny est présenté comme le « frère » de Nemtsov…  A ce point d'aveuglement face à de pareils ennemis de la liberté, on pourrait tout aussi bien écrire que la terre est plate."

Que dit réellement la résolution (lien plus haut) ? Parle elle réellement de Nemtsov comme du frère de Navalny ? Ce passage n'existe pas. Voici cependant ce qui s'en rapproche :

"J.   considérant que, le 19 février 2015, Alexeï Navalny, figure de l'opposition russe, a été condamné à 15 jours d'emprisonnement pour avoir distribué des tracts destinés à promouvoir une manifestation; que, le 30 décembre 2014, une juridiction l'a condamné à une peine de trois ans et demi de prison avec sursis, tandis que son frère, Oleg Navalny, a été condamné à trois ans et demi de prison ferme;"

Il est bien fait mention du frère d'Alexei Navalny. Mais il s'agit d'Oleg Navalny... Son frere.

Cette réécriture de la résolution lui permet de l'attaquer violemment. Voici ce qu'il se permet de dire :

"A ce point d'aveuglement face à de pareils ennemis de la liberté, on pourrait tout aussi bien écrire que la terre est plate. Je déplore que le Parlement européen puisse voter en cadence une aussi grossière propagande. Plus que de l'ignorance c'est le signe de la volonté manipulatrice des initiateurs de ce texte d'entrer dans une logique de guerre face à la Russie. Les auteurs de ce texte et ceux qui le votent sont des fauteurs de guerre irresponsables ! Il n'est pas sur qu'ils en soient inconscient. Nous devons tout faire pour empêcher cette guerre. Je vote Contre."

Mélenchon ose déformer le texte pour ensuite mener une violente charge contre le parlement européen. Cela lui permet de dire son mantra préféré "Les autres mentent, ils veulent la guerre. Je dis la vérité, je suis du côté de la paix".

Nemtsov était du coté de la paix, il est mort sous les fenêtres du Kremlin. 

Passons au deuxième argument :

2) "Ce texte mensonger prouve tout l'aveuglement de ce Parlement sur la situation en Russie. Ainsi dès la première ligne les faits sont recomposé à la mane idéologique atlantiste. Boris Nemtsov est décrit comme la « figure de proue de l'opposition libérale en Russie» alors que son parti a fait moins de 1% aux dernières élections. On fait mieux comme figure de proue…."

Problème : Voici la présentation de Nemtsov par cette résolution. Elle déroule le CV de quelqu'un qui est effectivement une figure de proue de l'opposition. 

"A. considérant que Boris Nemtsov, ancien vice-premier ministre de la Fédération de Russie, ancien gouverneur de Nijni Novgorod, réformateur notoire de la société et de l'économie post soviétiques russes et figure de proue de l'opposition libérale et démocratique russe, a été assassiné à proximité du Kremlin deux jours avant une manifestation, organisée par ses soins, prévue le 1er mars contre les retombées de la crise économique et le conflit en Ukraine;"

Il s'agit d"Un des militants politiques les plus célèbres de Russie" selon Amnesty International par exemple. 

https://www.liberation.fr/france/2015/03/06/clementine-autain-la-premiere-victime-de-cette-affaire-n-est-pas-poutine-mais-nemtsov_1215450/

En plus de cette justification malhonnête, Jean luc mélenchon avait fait un article sur son blog concernant Nemtsov. A l'époque Clémentine Autain s'était émue de ces propos. Elle les avait dénoncés dans cette interview à Libération. 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/04/avant-lorage/ Voici l'article écrit par Mélenchon à propos de de mort de Nemtsov. 

Suite à ces elements (il existe des dizaines d'autres déclarations et prises de positions choquantes, et ce également sur la Chine, le Nicaragua...), les insoumis vont t'il continuer de défendre Jean Luc Mélenchon aveuglément ? C'est donc sa la ligne de LFI ? Clémentine Autain, en 2015 vous avez eut le courage de dénoncer les positions de Mélenchon. Ayez 1 dixième du courage des russes qui manifeste contre Poutine. Ayez 1 millionième du courage des Ukrainien face au régime de Poutine. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef