UMP 13, le choix du pouvoir et de l'argent - 1ère partie

 1ère partie - UMP 13, le choix du pouvoir et de l'argent2ème partie - UMP 13, le choix du clientélisme3ème partie - UMP 13, le choix de l'incompétence

 

1ère partie - UMP 13, le choix du pouvoir et de l'argent

2ème partie - UMP 13, le choix du clientélisme

3ème partie - UMP 13, le choix de l'incompétence

 


« Le choix de l’honnêteté » c’est le slogan que la droite départementale s’est donnée. Ce n’est pas un programme, juste une récupération de l’actualité judiciaire, la promesse d’un parti qui sous la houlette du ticket Gaudin-Muselier a souvent fait les mauvais choix pour Marseille et pour la communauté urbaine durant la période 2001 – 2008.

 

« Le choix de l’honnêteté » c’estunslogan que tempère encore les trop longs silences de Gaudin ou, plus récemment, la petite phrase de Muselier rapportée par le journal 20 minutes : «Si un de nos élus ou de nos candidats était pris dans le système Guérini, ce serait une catastrophe».On retient son souffle !

 

Par esprit de contradiction, et comme on ne peut s'arroger le monopole de l'honnêteté, je vous livre en trois parties l'envers d'une médaille auto-agrafé bien lourde à porter.

Car « le choix de l’honnêteté » c’est un slogan incroyablement dangereux, non ? Fait-on le « choix » d’être honnête ? La preuve que non…

 

gaudin muselier


 

Les bonnes affaires de Renaud Muselier à l’île Maurice

Renaud Muselier a investi avec François-Michel Giocanti, beau-frère de Christine Lagarde, dans un programme immobilier à l’île Maurice qui offre la possibilité aux acquéreurs de bénéficier des très douces conditions fiscales de ce pays. Avec potentiellement une jolie culbute de 80 millions d’euros. Et un flou sur ses actions en tant que secrétaire d’Etat aux affaires étrangères jusqu’en mai 2005. Renaud Muselier, alors qu’il était encore Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères (juin 2002 à mai 2005) s’est rendu en voyage officiel à l’île Maurice et aurait passé un accord avec le Premier Ministre de l’époque Paul Béranger et son Ministre des terres et du logement Joe Lesjondard. Il obtient facilement l’autorisation IRS du Premier Ministre et l’autorisation de la vente des terrains par le Ministre des terres. Pour ne pas apparaître dans un premier temps, Renaud Muselier a fait porter par sa mère les parts dans les sociétés mauriciennes constituées. Il s’agit de Mme Jeannine Muselier née Girault en 1927 par ailleurs administrateur de la clinique St Martin dirigé par François-Michel Giocanti.

Le Canard enchaîné évoque en premier cette affaire et lui reconnait « un parfum de conflit d’intérêts »

Lien url vers cet article : http://museliernostra.wordpress.com/2010/11/03/depute-ump-de-marseille-renaud-muselier-propose-d%e2%80%99investir-a-l%e2%80%99ile-maurice-un-parfum-de-conflit-d%e2%80%99interets-mais-tout-est-legal-epatant-non/

 

Pour sa défense, Renaud Muselier évoque une campagne orchestré pour le salir : « les chiffres son faux, les dates sont fausses, l’évasion fiscale est fausse… » Des arguments qui restent faibles compte tenu des informations (encore confidentielles) qui circulent sur cette affaire :

Lien url vers l’article qui révèle toute l’affaire : http://museliernostra.wordpress.com/2010/12/10/renaud-muselier-prefere-lile-maurice-on-sait-maintenant-pourquoi/

 

Faits troublants, le 9 juillet 2010, en pleine affaire Woerth-Bettencourt, la rédaction-en-chef France de l’AFP décidera de ne pas rendre publique une enquête intitulée « Un député UMP finance un programme de défiscalisation à l’île Maurice » L’Observatoire des Médias Acrimed dénoncera cette affaire le 9 décembre 2010 dans un article titré : « Une enquête de l’AFP met en cause un député UMP ? Censurée »

Lien url vers cet article : http://www.acrimed.org/article3495.html

Le site officiel du Domaine Belle Rivière : http://www.belleriviere.com/accueil.htm

 


Renaud Muselier achète pour 320 euros le mètre carré en centre ville

 


Le politicien médecin promoteur Renaud Muselier joue donc de ces casquettes et ne craint pas l’empilement des trois.

A ce propos, le président de l’UDR réclame une enquête sur la vente, en 2008, de terrains de l’hôpital Sainte-Marguerite à deux cliniques privées dont celle du député UMP Renaud Muselier.

C’est Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille et président du CA de l’AP-HM, qui a paraphé l’acte, bouclant un processus houleux. A l’origine, en 2004, une location était envisagée. D’ailleurs, le 18 avril 2008, un bail de 70 ans était établi pour 50 000 euros de redevance annuelle. Mais un mois plus tard, c’est une vente qui est scellée. Contre l’avis du comité technique d’établissement réuni le 18 juin 2008, dont un membre ne manquait pas de s’interroger en séance sur « les dessous de ces tractations » alléchantes pour des « requins », rigolant déjà sur une sous-évaluation « dans une zone où le prix du mètre carré ne cesse de flamber comme celui du pétrole ».

Le quotidien La Marseillaise a fait l’écho de cette affaire, le 12 août 2010 dans un article intitulé : La vente contestée de terres très hospitalières.

Lien url vers cet article : http://www.lamarseillaise.fr/justice-faits-divers/la-vente-contest-e-de-terres-tr-s-hospitali-res.html

Voir aussi sur : http://museliernostra.wordpress.com/2010/08/23/a-marseille-renaud-muselier-achete-pour-320-euros-du-metre-carre-en-centre-ville/

 


Gaudin et Muselier détournent la loi sur le financement des partis
Mis en lumière par l'affaire Woerth-Bettencourt, les micropartis qui gravitent autour de l'UMP font l'objet de multiples interrogations. Sans être illégal, ils permettent de contourner le système de plafonnement des dons aux partis politiques. Deux «partis satellites» du parti majoritaire, dirigés par Jean-Claude Gaudin et Renaud Muselier, reversent très généreusement une partie de leurs finances à la maison-mère.

Adresse url vers l’article du figaro : http://www.lefigaro.fr/politique/2010/07/26/01002-20100726ARTFIG00506-a-marseille-deux-micropartis-ont-fait-recette-pour-l-ump.php

 


René Vestri, sénateur et maire UMP de Saint-Jean-Cap-Ferrat, mis en examen dans une affaire de corruption.

 


Le juge Duchaine se déchaine également à droite, comme pour faire mentir la trop belle affiche de l’ump 13.

René Vestri, le sénateur-maire UMP de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), a été mis en examen en 2010 pour blanchiment et trafic d’influence, ainsi que Gérard Spinelli, le maire divers droite de Beausoleil (Alpes-Maritimes, mis en examen pour corruption passive) dans le cadre d’une affaire rocambolesque avec de vrais mafiosos dedans.

Lien url vers cet article : http://www.bakchich.info/Rene-Vestri-crie-a-la-machination,10681.html

Autre article : http://www.bakchich.info/Affaire-Vestri-coup-de-Beausoleil,09745.html

 

 


Charles Fabre, le maire UMP de Tarascon, soupçonné de «favoritisme»

 


Plus poche de nous, le 10 février 2010, le maire UMP de Tarascon, Charles Fabre, a été placé en garde à vue plus de 24 heures dans les locaux de la brigade financière de la police judiciaire de Marseille pour s'expliquer sur les conditions d'attribution du marché de BTP de la nouvelle cité judiciaire de Tarascon. Soupçonnant des irrégularités sur l'attribution de ce marché, remporté par deux filiales du groupe Vinci, Dumez-Méditerranée et l'entreprise Mastran à Arles, la section financière du parquet de Marseille décidait, en octobre dernier, l'ouverture d'une information judiciaire pour "favoritisme"

 


Claude FILIPPI, le maire UMP de Ventabren.

 


En octobre 2008, Claude Filippi, maire UMP de Ventabren, a été poursuivi pour appels téléphoniques malveillants réitérés, sur une période allant de décembre 2006 à septembre 2007. Il a été reconnu coupable et condamné à verser une amende de 2500€.

Lien url vers cet article : http://www.laprovence.com/actu/aix-en-provence/le-maire-de-ventabren-condamne-pour-subornation-de-temoin

 

En janvier 2009, Claude Filippi a été placé deux jours en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire, diligentée par les policiers sous l'autorité du Parquet d'Aix-en-Provence, concernant l'utilisation faite de terrains, en possible inadéquation avec les dispositions du plan d'occupation des sols. On mentionnerait aussi des travaux effectués au domicile du maire, concernant les extérieurs de la maison, notamment sa piscine, mais aussi de la pose de carrelage. Il pourrait s'agir, également, de problèmes liés à l'emploi du maire en lien avec ses fonctions.

Lien url vers cet article : http://www.laprovence.com/article/aix-en-provence/claude-filippi-maire-de-ventabren-place-deux-jours-en-garde-a-vue


 

Daniel Gagnon, maire UMP de Cornillon-Confoux : Le maire devenu lama

 


Pour finir cet almanach non exhaustif des petits arrangements de nos élus ump avec « l’honnêteté », voici une petite histoire trash-pagnolesque qui colle désormais à la peau de Daniel Gagnon comme un chewing-gum à la chaussure.

Entre 2006 et 2009, le maire ump de Cornillon-Confoux avait pour habitude chaque samedi en sortant de la mairie avant de se rendre au bistrot, de passer devant la maison d’un opposant politique et de cracher sur les vitres de sa fenêtre. Plusieurs plaintes ont été déposées mais aussitôt classées sans suite faute d’une preuve visuelle. Depuis la scène a été filmée et se laisse voir sur le site de vidéo en ligne Dailymotion

Lien url vers cette vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xaizwy_cornillon-confoux-en-provence-gagno_news

A voir également :

L’UMP 13, LE CHOIX DU CLIENTELISME (2ème partie)

L’UMP 13, LE CHOIX DE L’INCOMPETENCE (3ème partie)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.