Nicolas Drans
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 déc. 2010

Après la mort d'un homme à Marseille, le débat sur l'utilisation du Flashball "arme non létale qui tue" est relancé.

Nicolas Drans
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le résident d'un foyer de Marseille victime d'un arrêt cardiaque dimanche 12 décembre après avoir accusé un tir flash-ball d'un policier est décédé.

Touché au thorax et en arrêt respiratoire à l’arrivée des secours, il avait été transporté dans un état critique, selon le rapport des marin pompiers. L'autopsie a révélé qu'il était décédé d'un "oedème pulmonaire" provoqué par l'arrêt cardiaque, lui même causé semble t-il par le tir.

A l’origine une querelle de voisinage dans un studio d'un foyer de travailleurs situé dans le 15ème arrondissement. La victime, connu des services de police pour de petits délits, avait causé une légère blessure par arme blanche à un autre pensionnaire et refusait de donner son couteau aux forces de l’ordre. Très agité, l’individu aurait jeté une grande tasse en verre sur la tête d’un policier, le blessant au sang. Celui-ci a riposté d'une décharge de flash-ball, à une distance non règlementaire que seul la légitime défense peut motiver. La distance minimum requise pour un tir de flash-ball est de 7 mètres. Le fonctionnaire a été hospitalisé et s’est vu poser quatre points de sutures. Aucune mesure coercitive n’a été prise à son encontre.

Cet incident relance le débat sur l'utilisation abusive ou justifiée du flash-ball :

La secrétaire National d'Europe Ecologie Cécile Duflot demande "un moratoire sur le flash-ball et le Taser". "c'est la deuxième fois en quinze jours qu'une arme non létale tue"

Le Parti Communiste a demandé "un moratoire de toute urgence". "Faisant suite aux nombreux accidents ayant entraîné des blessures graves depuis sa mise en service, le flashball, arme soit disant non létale, démontre aujourd'hui que son utilisation peut-être fatale"

Le député socialiste de l'Essonne Julien Dray a déclaré qu'il fallait 'sans attendre suspendre l'utilisation du flash-ball et reposer plus généralement la question des autres équipements de ce type, comme le taser"

Pour Olivier Henno, en charge des questions de sécurité au Modem, il faut "un débat approfondi et public sur l'utilisation d'arme de guerre ou dit non létales par les agents de la sécurité publique"

Pour le NPA Marseille, "il faut mettre fin immédiatement à l'utilisation du flash-ball, du Taser par la police"


La ligue des droit de l'homme des Bouches-du-Rhône a dénoncé "une arme qui mutile et qui tue" et posé "la question de son interdiction"

Amnisty International France (AIF) demande "que le cadre d'utilisation du flash-ball soit modifié pour que les forces de police ne les utilisent que dans le cadre du respect de la légitime défense pour soi et pour autrui"

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux avait dans un premier temps relativisé et appellé "à la plus grande prudence" : "j'ai encore en mémoire ce qui c'est produit il y a quelques jours :une personne qu'on avait présentée comme (...) ayant décédé des conséquence d'un tir de Taser, (...) l'analyse médicale a montré que très certainement cela n'était pas le cas"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau