CQFD COVID 19

pourquoi 19 ? Ils sont dix-neuf à y veiller. Cependant, Nous n’en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécréants. Afin que ceux à qui le Livre a été apporté soient convaincus, et que la foi des croyants augmente, pour que ceux qui ont reçu le Livre et les croyants n’aient point de doute. (Sourate 74 – versets 30-31)

Nicolas Huet, [17.03.20 02:09]
voila a ce qu'il faut s'y attendre Le ministre de l'Education a estimé, citant "ce que disent les scientifiques", que "50 à 70% de la population in fine finit par être contaminée par le virus". "Et c'est d'ailleurs ça qui met fin au virus puisque ça crée une forme d'immunité majoritaire, et donc le virus s'éteint de lui-même", a-t-il ajouté. L'épidémie de coronavirus touchera "probablement" plus de la moitié de la population française. C'est du moins ce qu'a estimé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, dimanche, sur Franceinfo.
Il était interrogé sur le renforcement drastique des mesures de confinement annoncé samedi soir par le Premier ministre, Edouard Philippe. "Comme vous le savez, depuis le début, la stratégie ce n'est pas d'empêcher que le virus passe - on sait qu'il passera probablement par plus de la moitié d'entre nous - mais c'est de faire en sorte qu'il passe de la manière la plus étalée possible dans le temps", a-t-il répondu. source Europe 1 par ailleurs 50 à 70% de la population in fine contaminée par le virus
Le ministre faisait référence aux personnes potentiellement contaminées mais pas celles - beaucoup moins nombreuses - chez qui le virus prend des formes graves. "On considère, et là je ne fais que répéter ce que disent les scientifiques, que 50 à 70% de la population in fine finit par être contaminée par le virus, et c'est d'ailleurs ça qui met fin au virus puisque ça crée une forme d'immunité majoritaire, et donc le virus s'éteint de lui-même", a ajouté Jean-Michel Blanquer plus tard dans l'interview.Sauf quand "OFF" il a été dit aussi que si le vaccin n'est pas trouvé avant l'hiver prochain alors ça sera rebelotte

Nicolas Huet, [17.03.20 02:25]
En regardant ce texte durant ma pose d’assesseur lors du scrutin municipal à  Niort je vous invite a faire le calcul en tenant compte du pourcentage létal que peut créer en mortalité ce virus je crois que c'est 3% donc trois % de 50 a 70% de la population donc faites le calcul et je vais même plus loin en disant que la moyenne de l'âge des décédés serait entre 70 à 80ans et plus les diabétiques , les obèses , ceux qui ont des difficultés respiratoire etc... les populations a risques , cancéreux etc... a partir de cette donnée on peut raisonnablement penser que ces DCD ne bénéficieront pas de leur retraire ou pension et pire pour ces populations a risque : Les économistes disent aussi que les hôpitaux et les centres de soins et même l'état en profiteront pour réamorcer leurs trésorerie peut être même en recréant de l'emploi dans les secteur de la santé où il en manque tellement ) et d'autres parts cette chute de versement des pensions par leurs extinctions permettra a ce que cette manne financière sera réimputée dans les caisses de retraite CQFD Nicolas Novier s'il te plait fait le calcul , j'ai eu un choc en le faisant cela , cela vient en source d'une étude économique les allemands raisonnent comme ça ,Béatrice tu as eu raison de mettre ton masque quand tu étais assesseure et moi aussi j'ai fait , in fine ces éléments sont durs certes mais quelques part c'est la réalité alors je me suis posé la question si le problème des retraites pourrait en partie être résolu grâce a ces données pour finit je dirai sans être cynique mais réaliste a toute chose malheur est bon

78546580-1437377716429898-2077337490502451200-n-copie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.