Européennes: à J-3, l'UMP joue ses dernières cartes

Alors que les affaires étouffent les cadres de l'UMP, la campagne pour les élections européennes de dimanche prochain bat son plein dans la circonscription sud-est. Terrifiés à l'idée d'être reléguée au second plan par le FN, le parti libéral tente le tout pour le tout. Dans une région où l'UMP est bien implantée, le président du parti, Jean-François Copé, est venu soutenir la tête de liste aux élections européennes : Renaud Muselier. Ce dernier, après de nombreuses défaites électorales dans la région, tente son retour en politique aux côtés de Françoise Grossetête, dont la liste est arrivée deuxième au scrutin de 2004. Retour en images sur le meeting du 19 mai au parc Chanot, où la visite de Copé a rameuté de nombreux partisans. 

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 © Nicolas Serve © Nicolas Serve

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.