Nicolas Valode
Producteur audiovisuel et nouveaux médias, fondateur de l'agence Let's Pix
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 avr. 2009

"Les journalistes et les juges" de J.F. Julliard, secrétaire général de Reporters sans Frontières

Nicolas Valode
Producteur audiovisuel et nouveaux médias, fondateur de l'agence Let's Pix
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

ont été convoqués cette semaine par la police judiciaire pour être entendus comme témoins. Ils n'ont été ni placés en garde à vue, ni mis en examen. Une procédure somme toute habituelle, à laquelle sont soumis, chaque jour, des dizaines de citoyens. Faut-il, dans ces conditions, s'en alarmer ? Oui et pour plusieurs raisons. D'abord l'affaire ne va peut-être pas en rester là. La mise en examen peut survenir plus tard. La balle est dans le camp du parquet qui doit décider si la procédure s'arrête là ou non. Et surtout, parce que, au-delà de cette affaire, les journalistes français sont de plus en plus nombreux à devoir se rendre dans le bureau d'un juge ou d'un officier de police judiciaire.

Vladimir Poutine et de Dmitri Medvedev, ou à la Chine de Hu Jintao. Chaque jour, nous recevons des informations sur des assassinats de journalistes ou des condamnations à de lourdes peines de prison, et nous devons maintenir une hiérarchie dans la gravité des violations de la liberté de la presse. Mais tout de même, cela commence à faire beaucoup. La France, qui perd peu à peu son titre de «patrie des droits de l'homme», détient le record européen du nombre de perquisitions menées dans des rédactions et de placements en garde à vue de journalistes. Dans notre dernier classement mondial de la liberté de la presse, la France occupait le 35e rang. Et il y a fort à parier qu'elle perdra encore quelques places la prochaine fois.

Guillaume Dasquié, en décembre 2007, a été privé de sa liberté pendant 48 heures parce qu'il refusait de dire qui lui avait transmis une copie d'un rapport classé «secret». Plus récemment encore, Vittorio De Filippis a été interpellé à son domicile et a fait l'objet de fouilles au corps, pour une simple plainte en «diffamation ». La rédaction d'Auto Plus, a été perquisitionnée pendant l'été 2008, et un de ses journalistes a été placé en garde à vue parce qu'il avait publié une information qualifiée de «secret industriel». Le Canard enchaîné, Le Point, L'Equipe, France 3, La République du Centre-Ouest, les perquisitions se sont multipliées au cours des dernières années.

Reporters sans frontières

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Chez Lidl, la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause. Premier volet d’une enquête en deux parties. 
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
« Les intérimaires construisent le Grand Paris et on leur marche dessus »
Des intérimaires qui bâtissent les tunnels du Grand Paris pour le compte de l’entreprise de béton Bonna Sabla mènent une grève inédite. Ils réclament une égalité de traitement avec les salariés embauchés alors qu’un énième plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé pour la fin de l’année. 
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
En Biélorussie, certains repartent, d’autres rêvent toujours d’Europe
Le régime d’Alexandre Loukachenko, à nouveau sanctionné par l’UE et les États-Unis jeudi, semble mettre fin à sa perverse instrumentalisation d’êtres humains. Parmi les nombreux exilés encore en errance en Biélorussie, certains se préparent à rentrer la mort dans l’âme, d’autres ne veulent pas faire machine arrière.
par Julian Colling
Journal
Autour de la commande publique « Mondes nouveaux » et des rétrospectives des artistes Samuel Fosso et Derek Jarman
Notre émission culturelle hebdomadaire se rend à la Maison européenne de la photographie pour la rétrospective Samuel Fosso, au Crédac d’Évry pour l’exposition Derek Jarman et décrypte la commande publique « Mondes nouveaux ».  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé