"Quand je vois appeler à la mobilisation des jeunes, c’est d’une irresponsabilité totale, ou d’un électoralisme forcené»é,

Dixit Woerth sur Public-Sénat ; quel électoralisme ? les lycéens et les étudiants ne sont pas des fans des élections.Mais les jeunes dans les rues dans toute la France (15000 à Rodez la semaine dernière ) montrerait un peu trop au monde extérieur que l'héritage de 68 n'est pas liquidé. Si Sarkozy n'avait pas de mandat électorale pour déplacer l'âge de la retraite, il l'a eu pour liquider la culture des manifestions de rues Quelle réusssite ! Ce soir, on ne scrutera le nombre des manifestants le nombre de jeunes, avec l'espoir de "débordements"; normal,, les jeunes aiment bien déborder.Vive les jeunes !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.