Vers la vie artificielle...

Impressions de printemps, loin des feux d’artifice

 

Vers la vie artificielle

Idéal de vie, vie idéale, sans idées, sans pensée, beau, propre et mort comme un ordinateur, comme des chiffres alignés, pas de jeu, l’enjeu est pourtant comme les vies et les survies.

Morte la responsabilité, morte la culpabilité

Economie morte

Mouvant et mort.

Quel tremblement ?

Des mots désaffectés, qui errent

Pourquoi vivre ?

Pour qui vivre ?

Les discours scientifiques, administratifs, bureaucratiques, responsables et jamais coupables

Jamais coupables, seulement comptables.

Disparition de l’action, vivre, agir sur le monde

L’intelligence est bien artificielle qui n’a plus prise sur rien de ce qui fait le monde

Fascinés, le chant des sirènes

Seule la bêtise n’est pas artificielle

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.