Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

348 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 sept. 2021

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Nous étions jeunes et follement amoureux, assoiffés l’un de l’autre, poussés l’un vers l’autre par le même irrésistible élan, le même désir de vivre, et de vivre l’un pour l’autre, l’un avec l’autre.

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jusqu’à ce que la mort nous sépare (Till death do us part", formule de vieil anglais utilisée outre-Manche au cours de la cérémonie de mariage)

Nous étions jeunes et follement amoureux, assoiffés l’un de l’autre, poussés l’un vers l’autre par le même irrésistible élan, le même désir de vivre, et de vivre l’un pour l’autre, l’un avec l’autre. Tu m’écrivais des mots si tendres, des mots qui apaisent les affres d'une âme tourmentée, des mots qui inspirent le courage d'affronter chaque jour. Tu me disais des mots que j’ai entendus de toi seul, de ta voix douce si précieuse pour moi, des mots comme des bouquets de fleurs, comme des poèmes, comme des anneaux de fiancés, comme un ramage d’oiseaux au printemps, comme une brise fraîche un jour d’extrême chaleur, des mots comme les heures ensoleillées par temps de gel, des mots de paradis sur la terre.

Tu me serrais contre ton corps pour regarder, tous deux, la mer changeante et respirer l’air salé du grand large. A l’abri de ton épaule, j’étais protégée de tous les malheurs, oisillon sous l’aile de l’oiselle, enfant aux mains des fées. Michael Astor Smith, que Dieu le garde, l’Anglais qui vivait dans notre rue nous appelait le « couple romantique ». Nous étions jeunes, nous étions beaux, le monde semblait nous appartenir. Avec cet amour, nous possédions tous les trésors de l'univers, gemmes plus rares que les rubis et émeraudes du Chah d’Iran et de sa Chahbanou, que les diamants des Maharajahs ou encore le Koh-i-Noor de la couronne d’Angleterre. Mon visage rayonnait du sourire d’une reine. Jamais je n’aurais pensé que quelqu’un, quelque chose, nous séparerait un jour.

J’étais si triste quand tu étais loin, je te cherchais en vain en d’autres êtres, je cherchais tes traits sur d’autres visages ; bien sûr, je ne t’y trouvais pas. Il n’y avait que toi pour me faire sourire, pour me faire chanter, pour me faire rire, pour me faire pleurer. Tout au long de ces années, mon cœur t’appartenait, mon âme t’appartenait, ma vie t’appartenait. Ils t’appartiennent toujours. Tu étais mon prince, mon époux, mon roi, mon dieu. Tu es resté mon prince, mon époux, mon roi, mon dieu. Et puis tu es parti.

Tout à coup, tu t’es débarrassé de mon amour sacré, de l’union sacrée de nos âmes, de nos cœurs. Tout à coup, tu m’as abandonnée avec mes souvenirs de toi, mon infini besoin de toi, mon cœur brisé, mon amour désespéré. Tu as rompu notre lien sacré, fermé ton cœur à double tour, bien avant que la mort ne nous sépare. Et maintenant, je n’espère plus que la fin de mon chagrin, la fin de cette vie inutile et vide, la fin d’un hiver insupportable.

                                                                                    3 septembre 2021

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En France, une nouvelle menace plane sur Deliveroo
Déjà condamnée cette année, la plateforme de livraison de repas est à nouveau en « discussions » avec l’Urssaf, qui pourrait lui réclamer une ardoise potentiellement fatale. Le parquet de Paris étudie le versant pénal du dossier. L’entreprise a missionné Jean-François Copé et un administrateur judiciaire.
par Dan Israel
Journal
La COP biodiversité tentée par la marchandisation des écosystèmes
À la COP15 de la biodiversité de Montréal, qui s’ouvre le 7 décembre, les Nations unies pourraient promouvoir un mécanisme global de compensation des atteintes à la biodiversité par leur marchandisation. Un mécanisme illusoire et dangereux.
par Romaric Godin
Journal — Agriculture et alimentation
L’UE interdit l’importation de produits issus de la déforestation
Le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne ont trouvé un accord dans la nuit de lundi à mardi pour interdire l’importation de plusieurs produits, comme le cacao, le café ou le soja, lorsqu’ils contribuent à la déforestation.
par La rédaction de Mediapart avec AFP
Journal
YouTube songe à sanctionner les vidéastes accusés de viol
Après l’ouverture d’enquêtes préliminaires pour viol visant deux célèbres créateurs de contenus, Norman et Léo Grasset, YouTube n’exclut pas de « prendre des mesures » pour sanctionner des comportements qui auraient eu cours en dehors de la plateforme.
par Yunnes Abzouz

La sélection du Club

Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet d’édition
2. B.B. King et la légende de Lucille
Il suffit d’avoir admiré son jeu tout en finesse et en agressivité contenue, d’avoir vécu l’émotion provenant du vibrato magique de sa guitare, d’avoir profité de sa bonhomie joviale et communicative sur scène, de son humilité, et de sa gentillesse, pour comprendre qu’il n’a pas usurpé le titre de King of the Blues.
par Zantrop
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière