Poème du 29 juillet 1974

Rendez-vous   Je t’attendrai sur la jetée Usée par les vents, les marées,

Rendez-vous

 

Je t’attendrai sur la jetée

Usée par les vents, les marées,

A l’heure éblouissante

De la douleur absente.

 

A l’horizon de mon attente

Après mille nuits trop lentes

Reverrai-je mon bienaimé

Un matin aux pleurs essaimés ?

 

            29 juillet 1974

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.