Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

348 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2021

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

Poème des 4-7 septembre 2021

L’interrogation primordiale Je te pensais né pour être mon amour, mon seul véritable amour. Et je me pensais née pour être ton amour, ton seul véritable amour, pour laisser au  monde présent et à venir des chansons, esquisses de poésie, parlant de nous qui n’étions qu’un,

Nicole Péruisset-Fache
Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Le but, c’est le chemin » Goethe

L’interrogation primordiale

Je te pensais né pour être mon amour, mon seul véritable amour. Et je me pensais née pour être ton amour, ton seul véritable amour,

pour laisser au  monde présent et à venir des chansons, esquisses de poésie, parlant de nous qui n’étions qu’un,

pour chanter au monde présent et à venir le miracle de la rencontre, la splendeur de l’union parfaite entre deux corps, deux âmes, deux êtres, la tristesse de la vie tant et plus, les embûches sur la route, la torture de l’absence et de l’attente, la loterie du devenir, et la victoire de l’amour vrai sur toute déchirure, sur toute errance amère, toute déviance ordinaire, toute réalité banale et sordide.

Je me pensais destinée à chanter les mille et une facettes de l’existence, ce diamant, la joie de vivre et de t’aimer, la douceur d’avoir trouvé en toi l’âme-sœur, la seule âme-sœur possible, toi pour moi, moi pour toi, Abélard pour Héloïse, Héloïse pour Abélard, Roméo pour Juliette, Juliette pour Roméo, Tristan pour Yseult, Yseult pour Tristan. Leurs amours avaient été tragiques, nous allions vivre pour toujours ensemble, tu le disais, je le croyais, notre communion était musique. Quoi qu’il arrive, mon amour reste inaltérable. Hélas, tu as fini par faire du tien un feu de paille. Et je rimaille au sein de l’inconnu, désert.

Nous avons bousculé tous les obstacles sur ce chemin qui n’a d’autre but que le chemin lui-même, confiant l’un en l’autre au long des années, années de labeur, années de bonheurs, années de pleurs, années de peurs, années de douleurs, années d’extases, de pluie et de soleil mêlées, de gel et de chaleur, de temps calme et d’orages, que toujours couronnait l’amour.

Nous étions nés, croyais-je, pour nous sourire de visage à visage, pour nous rejoindre toujours, pour lutter ensemble, rire ensemble au soleil parmi l’écume des vagues, pleurer ensemble des mêmes souffrances, des mêmes deuils, bénir les mêmes cercueils, heurter les mêmes écueils, pour nous comprendre d’un regard, nous éclairer l’un l’autre de nos différences, et faire de cet amour un chef-d’œuvre parmi les chefs-d’œuvre pour l’éternité, dans les bras l’un de l’autre. Nous allions vaincre les années, vieillir ensemble dans la lumière de l’amour partagé pour les siècles des siècles.

Du moins, je le croyais. Alors, tu as brisé la couronne.

Le temps sans pitié use et détruit toute chose, je n’ai pas pris garde, il nous a vaincus ; il a durci ton cœur, il m’en a, sans ménagements, arrachée, éjectée, chassée, éliminée, exterminée. Adieu, paroles douces de ta voix, tendres caresses de tes mains, promesses de lendemains, bouquets d’anniversaire, rares moments partagés, adieu rêves d’éternité et de sagesse! Mon cœur est lourd d’un amour meurtri, enseveli sous la pierre de ta froideur, lourd de la solitude abyssale de chaque instant, des songes flétris, du spectre hagard des jours à venir, de ton absence à perpétuité, de tout espoir à jamais égaré dans les ténèbres du hasard, lourd du passé inutile et vain, réduit à néant aux vastes salles en ruine de ta mémoire. Le destin a cruellement frappé au heurtoir de mon cœur qu’étouffe le chagrin.                        4-6 septembre 2021                                                         

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019. L’élue dénonce un  « règlement de comptes » d’anciens du RN.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant