Les enfants sous la coupe de l'économie

L’enfance est souvent considérée comme un âge d’or dans la vie de chacun. On va jusqu’à parler de « l’enfant-roi » dans la société occidentale. Qu’en est-il dans la réalité ? Les enfants ont-ils vraiment accédé à une place enviable dans la société ? Ce livre propose un état des lieux qui n’a rien d’enchanté.

Vient de paraître, le 30 octobre 2020 : Les enfants sous la coupe de l'économie, L'Harmattan, 

 

Depuis les années 1960, en Occident, les enfants semblent avoir acquis d’importants pouvoirs sur les adultes et la société, image inversée de leur immémoriale condamnation au silence et à l’obéissance. Leurs droits ont d’ailleurs été entérinés par la Convention de New York, texte de 1989, discutable et discuté, destiné à éradiquer les abus dont les jeunes sont victimes, notamment dans le monde du travail.

En effet, si les enfants des classes populaires ont toujours été impliqués, par nécessité, dans l’économie des sociétés traditionnelles, la Révolution industrielle et l’importance alors donnée au profit capitaliste ont conduit les employeurs à les exploiter de manière impitoyable pour doper la production, situation qui perdure dans le monde, ici et là.

Aujourd’hui, c’est d’autre manière que l’économie tire parti des enfants, par le biais de la consommation.

Ce livre retrace les conséquences des systèmes économiques, soit l’emprise de l’économie, sur la condition enfantine et montre que si notre modernité est présentée comme le meilleur des mondes, les enfants n’en ont pas pour autant gagné un sort enviable. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=67240

   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.