Message depuis Abidjan : pas de réforme des pensions.

La réforme du langage poursuit son chemin. « Quand on est militaire, on ne touche pas la retraite, on a une pension. C'est différent. Tout est différent »

Message depuis Abidjan : pas de réforme des pensions.

 « Quand on est militaire, on ne touche pas la retraite, on a une pension. C'est différent. Tout est différent »

Ainsi s’exprime notre président vendredi 19 décembre à l’endroit des militaires français auxquels il s’adresse à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Eh bien, nous sommes très heureux de l’apprendre ! Ignorants que nous sommes !Voilà enfin de la pédagogie on ne peut plus claire pour le peuple ! Ne confondez pas, braves gens, « retraites » et « pensions » ! Vous pensiez que c’était la même chose ? Maintenant, vous l’avez compris, c’est différent ! Qui l'eût dit ? Qui l'eût cru ?

L’heure est grave. L’épidémie se répand. Ainsi notre président, lui aussi, oublie par omission. Oublie le sens des mots. Ou cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Voyons cela de plus près.

 "La retraite est la situation sociale et financière d'un individu qui, ayant atteint l'âge minimum requis, cesse son activité professionnelle, en général de manière définitive, et perçoit régulièrement un revenu sous forme de pension versée par l'Etat ou de ressources provenant de ses cotisations passées ou de son patrimoine".

 On y  voit déjà plus clair avec cette définition. « Toucher sa retraite » est donc tout simplement, un abus de langage, un raccourci pour « toucher sa pension de retraite » de même on dit « veux-tu un café ? » pour « veux-tu une tasse de café ? »

Or voilà que notre président établit un distinguo de son invention entre « retraite » et « pension ». C’est nouveau, ça vient de sortir. Et je vous garantis que cela va faire du bruit dans Landerneau ! Les ministères vont bruisser de ce nouvel élément de langage qui tombe à point nommé et qui instaure de facto un nouveau régime spécial après celui de la police. Tiens, tiens, un régime spécial pour la Police, un régime spécial pour l’Armée … A qui veut-on plaire ? Qui essaie-t-on de se mettre dans la poche ? Mais non, mais non, c’est une simple question de justice sociale. De pénibilité même peut-être.

« Retraite » et « pension » sont des réalités différentes, braves gens, voilà le pourquoi du comment ! Et, comme il n’y a pas de réforme des pensions, tous ceux qui touchent une pension ne sont pas assujettis à la Réforme. Tous les agents de l’Etat vont pouvoir se réjouir, les autres peut-être aussi. Vous n’y comprenez plus rien ? Forcément, vous n’avez pas fait l’ENA. Notre président qui a l’art d’enfoncer les portes ouvertes nous l’explique et réforme aussi, tant qu’il y est, la langue française. Mais à force de réformer le langage, il va finir par devoir nous pondre un dictionnaire. Madame qui a repris du service pourra l’y aider.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.