...et si la poésie

à la recherche d'un refuge, des femmes, des hommes –elle, lui ...nous

 

Je suis peut-être enfoui au sein des montagnes
solitaire comme une veine de métal pur
je suis perdu dans un abîme illimité
dans une nuit profonde et sans horizon.
Tout vient à moi, m’enserre et se fait pierre.

 

Rainer Maria Rilke (1875-1926)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.