Enfin la vérité dans l'affaire Seznec !

Après 95 ans de rebondissements, les petits-fils de Guillaume Seznec parlent enfin...

Marie-Jeanne Seznec et ses 4 enfants. Marie-Jeanne Seznec et ses 4 enfants.

 

 

Ils sont taiseux.

Les fils de Petit Guillaume.

Pas comme leur cousin Denis Seznec.

Ils se tiennent à l'écart des médias.

Très à l'écart.

Il sont taiseux les fils de Petit Guillaume.

Mais quand Claudie Neyret Seznec, leur maman, meurt, le jeudi 22 Mars dernier, ils vont enfin faire le pas.

Le pas de parler à une journaliste.

Qui anime le blog le plus actif actuellement sur l'affaire (Seznec Investigation).

L'ainé, Jean-Yves Seznec, confie son ras-le-bol d'entendre parler de son père Petit Guillaume, fils aîné du bagnard, dans tous les médias de France et de Navarre.

Il s'est un peu fâché et il en a même téléphoné au procureur de la République de Brest...

Parce que l'histoire des fouilles à Morlaix, ces derniers jours de février, ça commence à bien faire !

Le second, Gabriel, même s'il travaille dans les voitures d'occasion comme son grand père, fatigue de tous ces livres inutiles.

Publiés sur l'affaire.

Même le dernier livre ne trouve pas grâce à ses yeux...

Celui de l'avocat Denis Langlois, qui défendit la famille Seznec de 1976 à 1990, et qui a publié un ouvrage en février 2015 "Pour en finir avec l'affaire Seznec", ne l'a pas satisfait.

Un ouvrage où Denis Langlois développe une nouvelle thèse.

La thèse de Denis Langlois

Elle est directement inspirée de confidences faites par Petit Guillaume, le fils aîné de Seznec, à Bernard Le Her, le frère aîné de Denis Seznec.

En 1978, Petit Guillaume est las des gesticulations de Denis Seznec, et il veut semer le doute sur la demande de révision.

L'histoire se déroule à Traon ar Velin, la maison des Seznec à Morlaix.

102, rue de Brest.

On est en mai 1923.

Petit Guillaumé, âgé de 12 ans, aurait entendu sa mère, Marie-Jeanne Seznec, crier sur le conseiller général Pierre Quémeneur.

Crier pour le repousser.

Lui et ses avances sexuelles.

Il accourt jusqu'à la fenêtre du salon...

Et voit le cadavre de Quémeneur aux pieds de sa mère.

Quand son père, Guillaume Seznec, rentre, c'est l'horreur.

Déjà il perd l'un de ses meilleurs copains.

Et en plus il perd les dollars et l'argent liquide qu'il a avancés pour acheter une propriété à Traou Nez en Plourivo, près de Paimpol.

C'est à partir de là que les opinions divergent.

Denis Langlois soutient que Marie-Jeanne a frappé son assaillant avec un chandelier qui se trouvait sur la cheminée.

Et qu'elle l'a donc tué en état de légitime défense.

Le cadavre de Pierre Quémeneur est rapidement enterré sur place.

Dans une sorte de cellier.

Proche de la cuisine.

D'où l'acharnement des fouilles à Morlaix fin Février 2018.

Avec la seule découverte d'os de bovins et de mâchefer.

La thèse des petits-fils Seznec

Les petits fils, eux, donnent d'autres détails plus précis.

Et une version assez différente.

En fait Pierre Quémeneur, conseiller général de Sizun, Finistère, a bien trouvé la mort dans la maison de Traon ar Velin à Morlaix...

Mais en fait,il rate une marche, alors qu'il reculait devant Marie-Jeanne.

Qui se rebellait suite à son geste déplacé.

Il va s'éclater la tête sur l'accoudoir d'un ancien fauteuil breton à deux places.

Oui, quand il est rentré, Guillaume Seznec a bien pleuré en découvrant les dégâts.

Mais tout s'est alors passé très vite.

Angèle Labigou, la servante au grand coeur, va emballer le cadavre dans un linceul.

Et Guillaume Seznec, aidé d'un ami, va aller l'enterrer loin de Morlaix.

Loin de Morlaix.

Pour lui donner une sépulture décente.

Pas question de cramer le cadavre dans la chaudière, comme l'ont fantasmé certains voisins.

La crémation est formellement interdite par l'Eglise catholique en 1923.

Ils vont donc filer pour lui trouver une sépulture décente.

L'ont-ils enterré à Traou Nez en Plourivo, près de Paimpol, la propriété que Quémeneur voulait vendre à Seznec ?

Et qui est le berceau de la famille Quémeneur.

Ce qui expliquerait l'acharnement de Denis Seznec sur cette piste-là et ce lieu-là..

Et, avant lui, celui du juge Charles-Victor Hervé et de Jeanne Le Her Seznec.

L'ont-ils emmené encore plus loin ?

Seul Guillaume Seznec le sait et il n'en a jamais rien dit.

Il n'est pas le seul à ne rien dire.

Les quatre personnes présentes : Guillaume Seznec, sa femme Marie-Jeanne, son fils Petit Guillaume et la bonne Angèle Labigou vont faire le serment de ne jamais rien dire sur cette funeste journée.

Et jurer pour des catholiques en ce printemps 1923, ce n'est pas rien.

Ce genre de serment ne peut finir qu'avec la mort des protagonistes.

Reste à Guillaume et à Marie Jeanne à improviser...

Pour récupérer leur argent liquide et leurs dollars or remis au conseiller général, ils vont confectionner des fausses promesses de vente.

Pour égarer les policiers qui ne manqueront pas de débarquer à Morlaix quand la famille de Quémeneur va se mettre à le chercher, ils vont inventer un nouveau voyage.

Oui le célèbre voyage de Guillaume Seznec avec sa Cadillac et ses pannes, le Morlaix / Paris...

Guillaume va en fait le faire deux fois.

Une fois avec Pierre.

Une fois seul.

Histoire d'égarer les témoins et les dates sur le chemin.

Pour la date de la mort du landernéen, Petit Guillaume suggère une semaine avant les faits.

Pour rappel, Pierre Quémeneur a officiellement disparu quelque part entre Houdan / Paris et Morlaix dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 mai 1923.

..........

En fait, l'affaire Seznec, c'est une histoire toute simple.

Vue du printemps 2018.

Marie-Jeanne Seznec a été harcelée et elle a repoussé son assaillant.

Qui est tombé.

Et s'est tué.

Dans cette période de libération de la parole des femmes avec le hashtag #balancetonporc, Marie-Jeanne, à défaut d'être décorée par Marlène Schiappa, serait connue et reconnue sur tous les réseaux sociaux.

Mais c'était en mai 1923.

Guillaume Seznec sera condamné au bagne a perpétuité.

Par la Cour d'Assises de Quimper le 4 novembre 1924.

Même s'il a toujours clamé son innocence...

Il n'a jamais avoué que c'était sa femme qui...

Et il est mort avec son secret le 13 février 1954.

Quelle belle histoire !

Mais quelle belle histoire d'amour !

Liliane Langellier

Pièce jointe : 

 Dernière lettre adressée le 28 mars 1927 par Seznec à sa femme Marie-Jeanne

avant de quitter la France pour la Guyane.

"Je te dis donc encore une fois adieu ! Adieu et adieu au ciel !"

 

Dernière lettre de Guillaume Seznec à sa femme Marie-Jeanne (document Denis Langlois) Dernière lettre de Guillaume Seznec à sa femme Marie-Jeanne (document Denis Langlois)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.