Une journée à l'office de l'immigration avec une famille syrienne...

A Orléans à l'immigration personne ne parle arabe... 
Je vais à la grande mosquée Annour qui se trouve non loin des bureaux de l'immigration, j'en parle avec quelques personnes, et je reviens avec ma voiture pleine de bénévoles arabophones qui viennent pour aider les gens... Ils se dispersent, rassurent les personnes, les accompagnent. Je vais signaler cette action à l’accueil.

Drame ... je vois que les fonctionnaires s'agitent pour que finalement une heure plus tard un responsable vienne me trouver pour me demander de les faire partir. Le motif: Ils craignent le prosélytisme religieux...

Maintenant transposons. Vous êtes à l'ANPE, vous ne comprenez rien au dossier qui est en latin, il fait chaud, les gens sont désagréable il n’y a pas d’eau, les sanitaires sont fermés et vous faites la file depuis cinq heures, et un curé vient vous voir en disant "le Christ est mort en croix pour vous sauver" .... Il y a toutes les chances pour que vous lui fassiez avaler son col romain (oui chez moi ils portent encore le col romain, ce qui est quand même beaucoup plus facile à avaler qu'une soutane et moins dangereux qu’une croix en argent...) et assez peu pour que vous tombiez à genoux et que vous vous convertissiez dans l'instant...

C'est tellement propice comme contexte.... S'il y a bien un endroit qui fait par dessus tout douter de l'existence de dieu c'est bien l'office de l'immigration. 
En plus le risque c'est quoi ?! De les convertir à l'islam ? Ils sont syriens ! La plupart n'ont pas vraiment attendu les musulmans d'Orléans pour ça …

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.